Le procès de Georges Tron à un tournant

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

....VOUS  ..vous avez un problème  .....!!!! cool  encore plus  petit  SVP  !!!

..et pour  crachouiller des anneries  !!!!cool

Excellent dans le genre  !!! cool

Tiens, un obsédé du point d'exclamation et de l'émoticone.

TRON  le pervers   vous inspire  ? 

Apparement   ...... 

luciferLucifer

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Et oui ! Va falloir qu'il devienne président de quelque chose s'il veut se taper des actrices ou des mannequins !

Le pire ce sont ces témoins de "moralité" : mais je suppose que c'est un job de rapport là encore.

 

"La parole du puissant. Pourquoi?" Bien vu. "Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir". (Jean de La Fontaine - Les animaux malades de la peste).

J'ai eu affaire avec supérieur hiérarchique pervers sexuel. 

J'en ai parlé au maire

J'ai été mise à l'abri de ce triste sire (qu'on ne pouvait pas virer car c'était un ami du maire et un agent des RG) 

Il y a des mairies où on réagit normalement. 

 

Tant mieux si vous avez été "mise à l'abri". Encore que je ne considère pas que ce soit une réaction "normale".

La normalité eut été de faire dégager ce danger public.

 

Non - Je vous ai dit : c'était un ami du maire et un agent des RG. 

Figurez-vous que j'ai bien apprécié d'être prise au sérieux, mise à l'abri de ce ... crapaud. 

 

Mais ne pensez-vous pas que le comportement de vrais et honnêtes responsables aurait du être d'éliminer le crapaud en question ?

 

 

Cet exemple montre en effet les effets potentiels qu'aura la privatisation accélérée de la fonction publique.

J'ai connu une revue de santé ... dont le patron ne voulait que des blondes - aussi bien autour de lui qu'en photos dans la revue ... 

 

Le pire est qu'il était effectivement entouré de "blondes" ?

 

Je voulais juste dire que les critères de recrutement étaient très clairs : il fallait juste être blonde. (et mignonne bien sûr) 

Ce type avait le pouvoir de faire ce qu'il voulait

Le recrutement par concours ne se fait pas par couleur de cheveux ... 

J'ai entendu parler de patrons qui recrutaient avec des voyantes, d'autres sur les signes astrologiques, d'autre sur la nature des sous-vêtements ... 

Ils ont le pouvoir de faire ce qu'ils veulent. 

Surtout en période de chômage de masse organisé. 

 

Ah oui, je vois très bien ! Intérimaire pendant quelques années, c'est toujours très troublant d'arriver dans un lieu où toutes les femmes semblent avoir fait l'objet d'un casting très précis !

J'ai des exemples de boites privées mais aussi publiques : mairie de Marseille. Le type de la femme doit être blonde à cheveux lisses (le carré jaune convient aussi), mince voire menue.

C'est au point que l'on distingue très nettement qui est entré par le syndicat maison de celles directement cooptées par les politiques maison. Heureusement qu'en intérim, on est appelé pour éponger le travail pas fait de l'année et après on se casse.

 

  • Nouveau
  • 10/11/2018 08:08
  • Par

Plus facile de s'occuper des affaires de culs des uns et des autres (dont on ne sait jamais si consentement ou pas), que de foutre en taule les escrocs qui nous ont volé depuis ces dernières dizaineS d'années dont vous connaissez les noms et leur impunité..et dont les preuves sont manifestes..

Je ne défend pas ce répugnant individu..

> "Jusqu’ici, peu de témoignages lui sont favorables, mais les preuves manquent." (extrait du chapô de l’article de M.Deléan )

Voilà tout le problème.

A chaque article la photo de ce tordu! Je ne suis pas si amnésique, à moins que vous fassiez du remplissage. Donc va falloir que je réfléchisse au sens de mon abonnement ou vous envoyer chaque moins le même chèque.

Qui vous oblige à lire ceci ? N'avez-vous rien d'autre à lire et à commenter ?

Résultat de recherche d'images pour "georges tron sa femme"

Madame Gruel, surnommée Gruella par des employés de la mairie de Draveil.

 

Vous montrez par ce post que vos interventions sont orientées et intéressées.

La belle remarque : évidemment que mes commentaires sont orientés et intéressés à la défense de la vérité, des personnes victimes d'abus de pouvoir.

Vos commentaires ne le sont pas, orientés et intéressés ? Il me semble bien que vous tentez de faire prévaloir vos opinions, lesquelles sont orientées et intéressées.

 

 

Pas du tout : à aucun moment dans les fils relevant de ce procès je n'ai mis mon opinion en valeur. Je me pose en observateur et comme ancien auxiliaire de justice, ou assesseur au tribunal pour enfants si vous préférez.

Cette anecdote, si toutefois elle est vraie et sincère, relève de la rumeur, du "on-dit", soit de l'enfumage bien éloigné de la justice.

Et le plus triste est que vous êtes peut-être persuadé d'être neutre !

Relisez-vous, faites vous relire par des amis si nécessaire : vous témoignez non de ce que vous savez, mais bien de votre ressenti, de votre opinion.

 

 

Les viols et les agressions sexuelles, la justice le dira. Mais, tout de même, l'abus de faiblesse. Et ce comportement ahurissant dans l'exercice de ses fonctions ?
Comment est-il possible de considérer, en permanence, que le suffrage universel est là pour en décider, comme pour Balkany et tous les autres...

Les preuves d'une agression sexuelle ou de harcèlement ? 

C'est quoi ? Concrètement ... 

J'ai entendu dire qu'une femme qui avait enregistré à son insu un patron harceleur avait été condamnée pour "manque de loyauté vis-à-vis de son entreprise" 

Comme on ne peut pas compter sur les témoignages des collègues qui n'ont qu'une peur, perdre leur boulot ... 

C'est quoi, une preuve, en matière d'agression sexuelle ou de harcèlement ? 

 

Et en matière d'agression ou de harcèlement tout court, sans que le mot sexe n'interfère dans le raisonnement, comment les faits sont-ils considérés comme "fondés" ?

Sur la preuve. L’article L1154-1 du Code du travail qui fixe les règles relatives à la preuve du harcèlement sexuel (et moral) dispose :
« Lorsque survient un litige relatif à l’application des articles L. 1152-1 à L. 1152-3 et L. 1153-1 à L. 1153-4, le candidat à un emploi, à un stage ou à une période de formation en entreprise ou le salarié présente des éléments de fait laissant supposer l’existence d’un harcèlement.
Au vu de ces éléments, il incombe à la partie défenderesse de prouver que ces agissements ne sont pas constitutifs d’un tel harcèlement et que sa décision est justifiée par des éléments objectifs étrangers à tout harcèlement.
Le juge forme sa conviction après avoir ordonné, en cas de besoin, toutes les mesures d’instruction qu’il estime utiles ».

La victime doit donc présenter plusieurs indices (certificats médicaux, attestation de témoins indirects, preuve des démarches effectuées etc.) pour laisser supposer l’existence d’un tel harcèlement.

Vous évoquez le code du travail et non le code civil et vous omettez tout simplement ceci  :"Le juge forme sa conviction".

Aux assises, les jurés fondent leur intime conviction sur les pièces du dossier et surtout les déclarations des uns et des autres lors du procès. Jamais le tribunal n'a de preuves à fournir.

Ma fille (Bac+5 + 2 ans de formation professionnelle) a fait ce que Macron a conseillé. 
Elle a traversé la rue et accepté un poste d'assistante de direction en hôpital ne correspondant pas du tout, ni à ce qu'elle voulait faire, ni à son niveau intellectuel et culturel.  

Elle s'est retrouvée souffre douleur d'un pervers narcissique 

Intelligent : insultes, dénigrement, mise en doute de son intelligence : toujours en privé et jamais par écrit. Interdite "d'initiatives", interdite de donner son "avis" etc ... Chargée de faire le café, les photocopies et de fermer les fenêtres le soir. 

Je l'aurais bien aidée à porter plainte pour harcèlement moral ... mais on a vite compris qu'on allait au casse-pipe. 

Pour sauver sa vie, elle a démissionné et a perdu ses allocations chômage (y compris celles du précédent CDD) 

 

Une copine juge m'a expliqué qu'en justice c'est le plus souvent celui qui attaque le premier et qui ment le mieux qui gagne. 

Il lui arrive souvent de voir des gens sincères et honnêtes se faire défoncer par une partie adverse redoutablement malhonnête et de mauvaise foi. 

D'où l'importance des avocats. 

La justice à deux vitesse, ce sont les avocats ... 

 

 

Certificats médicaux .... mmououais . Entre les médecins qui refusent et ceux qui font des certificats de complaisance ... 

"Attestations de témoins indirects" .... laughing

Quelles démarches ? 

 

Oui. Moi aussi j'en aurais à raconter.

Mais c'est particulièrement vrai pour tous les tribunaux d'exception, qu'il faut supprimer : prud'hommes, tribunaux de commerce, tribunaux soi-disant paritaires de ceci ou de cela...

Code du travail qui en l'espèce s'applique.

Je ne vais pas refaire sur un commentaire tout le travail de l'AVFT : vous trouverez sur leur site tous les détails juridiques depuis 2011.

Donc c'est bien à la partie défenderesse de prouver qu'il n'y a pas concordance dans les éléments probants apportés par l'enquête (les enquêtes en l'espèce).

Ai-je écrit que le tribunal devait fournir une preuve ? Relisez, ce n'est pas ce que j'ai écrit et pourtant il semble que c'est ce que vous avez compris !

 

 

 

Il est navrant que votre fille n'est pas rencontré les bonnes personnes qui auraient pu l'orienter dans ses démarches. Notamment la défense de ses droits sociaux et juridiques. De son médecin du travail, à des avocats, associations, syndicats en passant par son médecin généraliste, tous et chacun avaient de quoi faire dans la mesure où elle était harcelée.

En quoi cela questionne-t-il la charge de preuve dans le cas d'agression ou de harcèlement ? Je ne comprend pas bien votre positionnement ?

 

 

 

Tribunaux d'exception les prud'hommes ?

Vous ne seriez pas sur une liste LREM par hasard ?

 

Ah ! les médecins aussi sont des menteurs.

Alors oui, cela peut arriver, malheureusement. Et alors ? On reste les bras ballants, bouche-bé, à déverser notre bile sur les réseaux sociaux, ou on se bat comme tentent de le faire les victimes du système Tron ?

Article L1153-1

Aucun salarié ne doit subir des faits :

1° Soit de harcèlement sexuel, constitué par des propos ou comportements à connotation sexuelle répétés qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ;

2° Soit assimilés au harcèlement sexuel, consistant en toute forme de pression grave, même non répétée, exercée dans le but réel ou apparent d'obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l'auteur des faits ou au profit d'un tiers.

 

 

Dommage qu'une magistrate considère que la justice n'est qu'un rapport de force et non de droit et de raison.

Peut-être était elle lasse au moment où elle vous a fait part de cette opinion.

Les éléments probants  = preuve ("probant" est un dérivé de preuve – probant : qui apporte la preuve)

Vous avez écrit : "comment les faits sont-ils considérés comme "fondés" ? [...] Sur la preuve."

Or, je répète qu'en droit français il suffit de l'intime conviction des juges, des jurés.

Oui, les prud'hommes sont des tribunaux d'exception. En effet, ils sont constitués de juges désignés. De plus, en cas d'appel c'est bien la cour d'appel "ordinaire" qui est saisie, cher Monsieur.

Je pense que vous devez cesser vos affirmations fantaisistes qui ne font que tenter de distendre le lien entre le Français et la justice française, ceci en désinformant.

Sur la forme, veillez svp à ne pas ajouter de "lignes" blanches inutiles destinées à tenter de donner plus de poids à vos faussetés.

Pour ce qui est des affirmations fantaisistes, vous vous posez là : les prud'hommes tribunaux d'exception !

Ce type d'affirmation est à caractère diffamatoire et anti-républicaine.

Quant à distendre le lien entre les français (et non "le Français" : c'est qui celui-là ?!) et la justice française, la justice française s'y emploie très bien toute seule malheureusement, et depuis trop longtemps.

Il serait peut-être temps de se mettre à jour concernant le droit en matière d'agression (à caractère sexuel ou pas) : la concordance, la congruence des faits et des témoignages constituent DES ELEMENTS PROBANTS.

Et c'est à l'accusé de prouver qu'il n'y a pas conjonction.

 

 

Ce n'est pas exact. Un fait est un fait, il ne peut constituer preuve que s'il est clairement déterminé. Une conjonction d'éléments ne peut certainement pas constituer une preuve (probant est un dérivé de "preuve").

A la demande de l'Union européenne, le Droit du Travail a été modifié ... et pas du tout dans le sens du social et de la protection du salarié ! Au contraire. 

Le Droit du Travail a été modifié dans le sens des intérêts du patronat

A la grande satisfaction du MEDEF  qui est d'ailleurs reparti pour toujours plus ...  

 

Mais JIP11 : REBORN, je ne vous fait pas seulement part de mon opinion mais de la manière dont la charge de preuve est constituable devant des policiers lors d'une enquête, ou d'un tribunal lors d'un jugement.

C'est la loi qui définit la charge de preuve, la concordance des témoignages et des preuves.

Il n'y a pas que les preuves matérielles qui déterminent un jugement, mais des éléments (variés) concordant selon l'opinion et de citoyens électeurs et éligibles, et de spécialistes en droits (magistrats).

Si vous remettez en cause l'idée même que des preuves puissent être apportées en matière d'agression et/ou de harcèlement, sujet dont il est question ici, il est heureux que notre société ne se fie pas à votre seule opinion pour déterminer qui est agressé et/ou harcelé.

 

 

extrait de l'historique de l'affaire Tron et Gruel :

http://www.avft.org/2017/12/21/proces-tron-gruel-malmener-partie-civile-devient-atteinte-aux-droits-de-defense/

http://www.avft.org/2011/05/25/plainte-contre-georges-tron-lavft-etait-saisie-depuis-plusieurs-mois/

Merci de ne pas poster en rouge, vous n'êtes certes pas, en tous cas ici, un professeur.

http://www.avft.org/2017/12/21/proces-tron-gruel-malmener-partie-civile-devient-atteinte-aux-droits-de-defense/

http://www.avft.org/2011/05/25/plainte-contre-georges-tron-lavft-etait-saisie-depuis-plusieurs-mois/

 

Rarement autant rigolé qu'en suivant les détails depuis le début !

Le malheur des unes ...

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale