Une garde à vue levée dans l'enquête sur l'ultra-droite

Par
La garde à vue d'une femme arrêtée dans l'Isère, faisant partie des six interpellés de la mouvance d'ultra-droite soupçonnés de préparer une action violente contre le chef de l'Etat, a été levée vendredi, a-t-on appris de source judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La garde à vue d'une femme arrêtée dans l'Isère, faisant partie des six interpellés de la mouvance d'ultra-droite soupçonnés de préparer une action violente contre le chef de l'Etat, a été levée vendredi, a-t-on appris de source judiciaire.