Le sénateur Marini et les conflits d'intérêts: le job de trop?

Par et

Le bureau du Sénat a saisi le Conseil constitutionnel du cas de Philippe Marini, un habitué des conseils d'administration ou de surveillance de groupes privés. Sa nouvelle activité privée envisagée par le sénateur UMP est-elle compatible avec son mandat?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Conseil constitutionnel va-t-il enfin mettre le holà aux activités de Philippe Marini? Le très influent rapporteur UMP de la commission des finances du Sénat cumule les activités extra-parlementaires depuis des années. Pour l'instant, personne n'a rien trouvé à y redire.