Ouverture prochaine d’un méga-centre de rétention au Mesnil-Amelot

Un nouveau centre de rétention administrative va ouvrir ses portes au Mesnil-Amelot, en Seine-et-Marne. Cette commune de moins d'un millier d'habitants va «accueillir» 380 étrangers, enfermés en vue d'une reconduite à la frontière. Et cela, malgré les critiques, entre autres, de la Cour des comptes, de la commission des finances du Sénat et du contrôleur général des lieux de privation de liberté.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Mini-commune de Seine-et-Marne de 875 habitants, le Mesnil-Amelot va devenir le haut lieu de la rétention en France. Début mars 2010, un nouveau centre de rétention administrative (CRA), où pourront être enfermés 120 étrangers en situation irrégulière, va y ouvrir ses portes. C'est ce qu'a récemment fait savoir le président du tribunal de Meaux, confirmant des informations collectées par les associations de défense des droits des étrangers. Le cabinet d'Éric Besson évoque, lui, un démarrage au «printemps».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal