Essonne : les promoteurs font main basse sur Vigneux

Par

La mise en cause du maire (UMP) de Vigneux-sur-Seine révèle un système de distribution des réserves foncières aux promoteurs. Un architecte proche du maire a géré l’essentiel des permis de construire. Un élu affirme à Mediapart que le groupe France-Pierre lui a offert 400 000 euros pour mettre fin aux recours contre un projet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je veux absolument que vos priorités se concentrent sur le traitement des permis de construire du clos de la Régale et de “Lafarge”, écrit Serge Poinsot, le maire (UMP) de Vigneux-sur-Seine, à deux agents communaux en 2007. J’ai donné des instructions pour que vous soyez toutes les deux libérées de toutes les autres contraintes du service. Je compte sur vous. »