Comment la cybersécurité pourrait s’inviter à la présidentielle de 2017

Par

Le site Reflets.info s’interroge sur les risques de cyber-piratage durant la présidentielle française, après les polémiques sur le sujet aux États-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le site s'intéresse en particulier à WordPress, un système de gestion de contenu plébiscité par la majorité des candidats à l’élection présidentielle (Macron, Fillon, Le Pen, Hamon, etc.):  « Ce système de gestion de contenu, c’est un peu comme une voiture, ça nécessite un minimum d’entretien, en l’occurrence des mises à jour… de sécurité. Mises à jour qui, sur WordPress, se font en quelques clics et ne nécessitent aucune compétence technique particulière », écrit le site. Sauf que les partis, eux, ne font, semble-t-il, aucune mise à jour.