A Lyon, les écologistes défient Gérard Collomb

Par Mathieu Périsse (Mediacités)

Dans le Grand Lyon, les écologistes abordent les élections municipales et métropolitaines avec le vent dans le dos. Ils espèrent bénéficier de leur stratégie d’autonomie, de l’urgence environnementale et de la dislocation du système Collomb.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«C’est un peu fatigant… On ne m’appelle que pour commenter la campagne d’EELV. » Sandrine Runel ne cache pas son agacement. Alors que la candidate socialiste aux municipales à Lyon pensait avoir accompli le plus dur en présentant une liste d’union de la gauche agrégeant le PS, le PCF, Génération.s, Place publique et quelques Insoumis, la voilà à la remorque des écologistes, partis seuls à la conquête des communes de l’agglomération et de la métropole de Lyon.