Tiers payant: Marisol Touraine ne cède presque rien

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Marisol Touraine n’a rien lâché du tout », constate Claude Leicher, le président du syndicat de médecins généralistes MG France. La ministre ne se fait d’ailleurs aucune illusion : « Je n’ignore pas qu’il y aura manifestation le 15 mars. » Fait rare, tous les syndicats de médecins libéraux appellent à défiler ce dimanche à Paris, contre le projet de loi santé, quelques jours avant le début de son examen par la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. Parmi les revendications disparates des médecins libéraux, une seule cimente assez largement la profession : l’opposition à la généralisation du tiers payant. Après quelques semaines de concertation, la ministre a pourtant concédé quelques aménagements, lundi 9 mars, mais elle ne revient pas sur l’essentiel : « Le tiers payant sera bien étendu à l’ensemble des Français. Parce que c’est juste. Parce que c’est du progrès. Parce que ça favorise l’accès aux soins. » Dans le détail, c’est un peu plus compliqué.