Dans son livre, Vallaud-Belkacem se raconte moins lisse qu'elle ne paraît

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

vous pensez que ceux qui les ont chargé de ces fardeaux n'étaient pas conscients de ce qu'ils leur imposaient ?

Tout à fait d'accord, en particulier pour votre chapeau bas. Cependant, je ne suis pas très reconnaissant pour Myriam el-Khomri dont le rôle clé en matière de casse sociale restera dans l'histoire. Najat Vallaut-Belkacem a su garder la tête haute, d'aucuns dirront que c'est la championne de la langue de bois, je vois une femme de conviction, avec des cohérences honorables. Tout le contraire de Myriam El-Khomeri.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Abrutie : je vous saurai gré de bien vouloir surveiller votre orthographe lorsque vous insultez des gens, surtout sur dans des commentaires concernant une Ministre de l'Éducation Nationale.

Non mais où va notre pauvre France!

@BDEMUN

J'ai quelque doute sur la neutralité de l'auteure du billet sur NVB lorsqu'on sait qu'elle a été la seule journaliste acceptée au "camp d’été décolonial". Eh oui, les faits sont parfois cruels Incertain

Permettez-moi de vous rappeler le jugement de FH sur la belle Najat

François Hollande n'est pas tendre envers sa ministre de l’Enseignement, Najat Vallaud-Belkacem, dont il retient qu'elle est « très forte en langue de bois » en ajoutant que « ce n’est pas une intellectuelle »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Un_pr%C3%A9sident_ne_devrait_pas_dire_%C3%A7a...

El e sexisme , racisme , tous les ismes dans les milieux deu travail ; ouvriers , salariés, éducation santé- exploitation -humiliation.  Respect.

C'est votre pote Rachida' pour l'appeler par son prénom ? En quoi n 'est -elle pas plus respectable ? Moins hypocrite sans doute ou avez-vous des arguments valables?

"Qui peut croire que c'est pour nos beaux yeux ? Ils sentent bien que le moment est propice pour une telle demande, que ce soit avec le FN,  FILLON ou MACRON ! "

Vous avez oubliez le PS ! ?

Le fait que ces gouvernements de droite comme de gauche prennent des ministres issus de la diversité pour faire le sale boulot est assez dans dans la tradition des bourgeois français, blancs...

Comme vous êtes retraité bien loin de la réalité, par ailleurs doté d'un esprit gauchiste anarchiste mal assimilé, vous entrez dans un délire anti-chef. Rien de nouveau ; malheureusement pour vous.

Souvent ont dit NIcolas pour Sarko ou Manu pour Valls pour les railler , personne ne s offusque. On ne va pas faire différemment avec Dati. C est une politique comme une autre! Je revendique une égalité de traitement pour Rachida qui n est pas non plus mon amie et que moi aussi je trouve particulièrement mediocre aujourd'hui sur le fond de ses interventions comme hier en sa qualité de garde des sceaux. Si nous devons mettre son savoir être, son savoir faire, ses frasques, sa rigueur intellectuelle en perpective avec ceux de Najat VB, oui il n y a pas photo, elle n'ont visiblement pas le même niveau d exigence, et c est peu dire. Ce sont deux femmes totalement différentes. Et ceci même si sur la politique de NVB, il y a beaucoup à redire, notamment le manque de réponses adaptées aux revendications plus que légitimes du collectif des lycées zep. Et même si Rachida Dati fait peuve d un panache et d une audace rares.

Erreur sans doute due à une vieille croyance que certains attributs ne peuvent être que masculins. 

Merci pour cette contribution qui, comme d'habitude, fait bien progresser la discussion...

Rigolant

Je ne vois toujours pas le problème. Les EPI ne sont pas mis en pratique avant la 5° après le CM2 et le la 6 ème les élèves ont le temps d'être préparer. Ensuite c'est quoi ces professeurs qui ont bac +4 ou 5 même je crois, avec le rétablissement des I.U.F.M, qui ne seraient pas capable d'enseigner les matières suivantes:

Les EPI s'inscrivent dans l'un des 8 thèmes de travail suivants :

  • Corps, santé, bien-être, sécurité ;
  • Culture et création artistiques ;
  • Transition écologique et développement durable ;
  • Information, communication, citoyenneté ;
  • Langues et cultures de l’Antiquité ;
  • Langues et cultures étrangères ou, le cas échéant, régionales ;
  • Monde économique et professionnel ;
  • Sciences, technologie et société.

On a à faire à des enfants de moins de  15 ans, le niveau n'est pas celui des classes préparatoire quand même, non?

L'enseignement de l'histoire vous pose un problème? Pas moi, rien à foutre à 10 ans en CM2 de savoir la date de naissance et de  décès de Jeanne d'Arc. Les pays devant nous au classement PISA n'enseignent pas l'histoire avant l'âge de 13 ans, fin du primaire pour le Canada et la Corée du Sud par exemple. Et justement l'enseignement des EPI comprend les langues et culture de l'antiquité. Donc 2h et 1/2 suffisent pour ne pas encombrer le cerveau de nos enfants avec l'histoire. D'abord, lire, écrire, compter, comprendre et apprendre à apprendre, voilà les buts principaux du primaire et du secondaire, le reste, c'est du gavage, d'ailleurs il n'est que de voir le taux l'analphabétisme à l'entrée en 6 ème et le taux d'échec scolaire en fin de 3ème.

Enfin, si on doit attendre que tous les syndicats et autres groupes de travail soient d'accord pour accepter une réforme, il y en a pour 50 ans!

Les enseignants sont des fonctionnaires, titulaires ou pas, ils sont aux ordres des politiques et non pas l'inverse. Si des erreurs sont commises, ce sera de la faute des politiques, pas des enseignants!Point barre!

+ 1

> Non pas l'interdisciplinarité: les professeurs n'ont pas attendu les injonctions de la rue de Grenelle pour travailler ensemble.

Ah ah ah ah ah !!! Je m'étouffe ! L'inénarrable ancrêtre, coupé des réalités, voudrait nous faire croire que les professeurs français travaillaient ensemble ! Rigolant C'est vraiment se foutre du monde.

> Les chefs d'établissement disposent aussi d'un volant d'heures ( trois heures par classe), qu'ils répartissent comme bon leur semble.

Là aussi, le Vénérable-auto-proclamé se paie notre tête. Tout à sa psychose qui ne regarde que lui, il déverse sa haine des chefs qui ne font que présider des assemblées.
En effet, l'affectation de ces fameuses trois heures par classe, cette marge d'autonomie, ne se fait pas dans une alcôve à la bougie Langue tirée, mais bien en concertation, d'abord en conseil pédagogique et/ou assemblée générale, puis en commission permanente et enfin il y a vote du conseil d'administration à la composition tripartite.

Inscrivez-vous donc à une association de boulistes et foutez-nous la paix.

Une odeur de déjà-vu avec le Bexit en GB. Critiquer l'EU tout comme Najat Vallaut Belkacem, mais sans véritable connaissance de la réalité de l'EU ou de la réforme de l'Education Nationale. SVP des arguments précis plutôt que la répétition stupide de ragots lus ou entendus dans des médias manipulateurs!

Euh! Je rêve ou vous comparez le vide intégral de Najat Vallaut-Belkacem avec
Simone Veil ou Gisèle Halimi... Rassurez moi c'est une blague ?

Quant à Taubira je n'ai jamais compris l'engouement, oui elle a été attaquée de manière injuste et raciste, à par cela et la loi sur le mariage gay que retiendra l'histoire de cette arriviste de droite échouée au PS? la Justice se porte-elle mieux depuis sont passage place Vendôme ?

Il ne suffit pas d'être une femme et d'origine magrébine ou guyanaise pour être digne et avoir fait quelques chose de grand...

Une contre-réforme ? Elle n'est quand même pas filloniste cette réforme ...  Qu'il y ait 1/6 (30 min/3h) réservé à l'interdisciplinarité, ce n'est pas non plus un scandale. La fin du redoublement ? On ne compte plus le nombre d'études qui démontrent scientifiquement à quel point l'efficacité de cette mesure est contestable ... Les classes bilingues ? Ce sont aussi des classes très select, des classes de niveau. J'avoue ne pas être pour leur suppression en contexte mais je comprends l'erreur d'avoir mis les pieds dans le plat, quand on veut lutter contre les inégalités.

Les résultats PISA ne sont pas bons, l'école est de plus en plus inégalitaire et les élèves s'y ennuient de plus en plus. Changer l'organisation, le contenu des cours et même  à la marge, la pédagogie (en contraignant à l’interdisciplinarité) , cela se comprend. Tout n'est pas à jeter dans cette réforme ...

Je vous rejoins sur les problèmes relevant de la sanctuarisation de l'arbitraire du chef d'établissement. Mais franchement, quand je vois le dépit des élèves quand ils doivent deux fois par semaine attendre une heure en "permanence", ce lieu anachronique du surveiller et punir, pour jouir d'une initiation aux langues mortes, je me dis qu'on gagnerait à remplacer ces options par quelque chose de plus vivant, plus parlant et plus urgent : une éducation aux médias et à l'information qui ne soit pas uniquement, mais beaucoup quand même, un enseignement interdisciplinaire.

Ce qui me choque, c'est moins les programmes que l'attirail qui va avec, et surtout cette injonction au tout numérique qui semble parfois se faire moins au regard de l'efficacité pédagogique qu'au nom d'une volonté industrielle à se placer dans le business en plein boom de la e-education. Signer des partenariats avec Microsoft quand il y a Libre office? Faire des salons tech financés par les GAFAM quand le lendemain on doit faire un cours sur la citoyenneté et les enjeux du Big Data? Ce n'est tellement pas cohérent ... Revoir des rythmes scolaires en arguant de la chronobiologie pour se coucher au milieu du chemin sous la pression des industries du sport d'hiver, quand bien même les publiques les moins favorisés au nom de qui l'on réformé ne vont jamais sur les pistes, c'est désastreux ...

Mais au final, malgré le rejet des profs et leurs dépit face à ce quinquennat raté (mais je l'assume : moins dans l'éducation qu'ailleurs) , ils s'en vont voter massivement pour Macron dans quelques semaines. Cherchez l'erreur ... Chez l'éducation nationale, il n'y a pas que les arbitrages ministériels qui sont incohérents. Il y a au sein du corps enseignant une forme de conservatisme qui fait office de colonne vertébrale : cela permet de rester droit dans ses bottes en cas de réforme mais certainement pas de mettre un pied devant l'autre, ni même de proposer collégialement des mesures alternatives à peu près audibles et consensuelles. Dans ces conditions, il n'y a pas de raison à ce que la machine à réformer s'enlise, que les pouvoirs du "petit chef " s'estompe et que les choses s'améliorent véritablement à brève échéance.

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Dommage : une bonne analyse de fond mais chez vous aussi un délire sur les chefs qui ne sont pas plus "petits" que par contraste vous vous voyez "grand".

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Nous donnerons la priorité à l’école primaire pour que tous les élèves sachent lire, écrire et compter en arrivant en 6e

Nous interdirons l’usage des téléphones portables dans l’enceinte des écoles primaires et des collèges.

Nous donnerons plus d’autonomie aux équipes éducatives. Elles seront suivies et évaluées. La formation des enseignants sera adaptée à ce nouveau cadre.

Nous limiterons à 12 élèves par enseignant la taille des 12 000 classes de CP et de CE1 en zone prioritaire. Ces enseignants recevront une prime annuelle de 3000 euros nets. Et ils seront plus expérimentés: d’ici 2022, ceux affectés en zones prioritaires auront au moins 3 ans d’ancienneté.

Nous rendrons possible le rétablissement de parcours bi-langues au collège, de parcours européens et d’un véritable enseignement du grec et du latin.

Nous proposerons à tous un accompagnement après la classe.

Au collège, nous rétablirons les études dirigées après la classe grâce à des bénévoles (étudiants et retraités).

Nous moderniserons le baccalauréat.

Il y aura désormais 4 matières obligatoires à l’examen final. Les autres seront validées par un contrôle continu.

Nous renforcerons l’autonomie des universités.

Elles pourront recruter leurs enseignants et définir leurs formations. Nous ouvrirons 80 000 places dans les filières professionnalisantes.

Nous demanderons à chaque lycée professionnel et université de publier ses résultats (débouchés, salaires, etc.) sur les 3 dernières années.

Nous construirons 80 000 logements pour les jeunes.

Nous ouvrirons les bibliothèques en soirée et le week-end.

Nous créerons un «Pass Culture». Il permettra à chaque Français de 18 ans d’effectuer 500 euros de dépenses culturelles (cinéma, théâtre, livres...).

Nous ne retirerons pas un euro au budget du ministère de la Culture.

Voici ses/nos propositions mais leur réalisation dépendra de l'Assemblée Nationale élue après. Pour l'instant il s'agit d'éliminer Marine Le Pen et Fillon.

j'ai moi aussi enseigné l'anglais en collège pendant 38 ans et j'ai connu un inspecteur qui préconisait d'écrire cette langue uniquement en phonétique pendant les 6 premiers mois d'enseignement .....

Des gens de bonne volonté... Il semble plutôt que la bouillie dudit Macron ne soit que prédigérée et vomie avec une conscience toute relative du bien commun...

Bravo.

Le niveau de maîtrise de la langue de certains commentaires en dit long sur les compétences actuelles des enseignants. Et dire qu'ils sont censés préparer nos enfants à la vie active alors qu'ils sont eux-mêmes incompétents, inadaptés, pessimistes et aigris. Heureusement, ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier. Vite, former et sélectionner de bons enseignants!

J'aurais pu recommander votre commentaire, s'il n'y avait des deux dernières lignes...

Macron parachèvera le destruction de l'enseignement public au profit du privé.

Tout à fait d'accord avec vous !!Qu'a fait cette ministre pour lutter contre l'échec du primaire souligné par PISA ....rien comme son successeur Hamon !

Faites l'effort de lire son programme énoncé plus haut .

Si vous ne voyez pas de différence c'est que vous avez un problème de vue !!

Le programme en CP et CE1 c'est du déjà vu en ZEP ?

Si l'EN commençait par le commencement, ça éviterait bien des pertes de temps à tout le monde. En effet, pourquoi ne pas mettre le paquet sur la maternelle, en commençant l'apprentissage de la lecture, par des jeux, et même l'écriture ? Les enfants de 4/5 ans sont particulièrement réceptifs et absorbent comme une éponge tout ce que la maitresse leur enseigne. Pourquoi ne pas appliquer à tous, ce qui marche pour les enfants en difficulté, comme le programme des ALPHAS et des BETA ? Idem au CP. Après, ça marchera "tout seul", en veillant au grain quand même. Et le collège comme le lycée ne seront plus un problème.

"""""Que le conseil de classe donne des recommandations, et des mises en garde concernant le niveau est important pour conseiller les familles dans leur choix""""

Faire redoubler un jeune quand il est possible de faire autrement, c'est de l'ordre du gâchis et de l'humiliation. Pourquoi ne pas imiter les professeurs Espagnols, qui donnent une seconde chance au jeune en lui permettant le rattrapage d'une ou plusieurs matières durant les vacances d'été et qui se solde par un contrôle un peu avant la rentrée scolaire ?

""""Vite, former et sélectionner de bons enseignants!""""

Je me garderais bien de montrer du doigt les enseignants, ils font ce qu'ils peuvent avec les moyens du bord, les enfants étant plus compliqués et exigeants qu'avant.

Par contre, il faut avoir conscience qu'il y aura "un manque à gagner" quand la génération SARKO arrivera à l'université. Déjà, il se pourrait qu'il y en ait moins vu les trous dans le niveau, car avoir voulu surcharger les classes grâce à la suppression des postes, fatalement ça se verra. C'est une génération sacrifiée à n'en pas douter. Vous aurez beau dire, la qualité de l'enseignant n'y sera pour rien, la faute au nombre.

Vous vous plaignez aujourd'hui ? Je me demande ce que ça sera dans 10 ans ? Surpris

Macron nappliquera pas, il aura dautres priorités.

Monsieur

Le choix (conseil) se fait en fonction de compétences et non du désir de l'enfant et de ses parents.

L'âne ne sera jamais un cheval de course. Et si vous relisez mes propos (faites un petit effort) vous constaterez que les familles "aisées" auxquelles je me réfère ne sont qu'utilitaires du système qu'elles maîtrisent mieux que les familles plus modestes. Les premières sont incultes et s'en fichent de la Culture. Ce qu'elles désirent c'est les notes élevées pour faire passer leur progéniture en Ecole de commerce (notes que l'on donne en contrôle continu, post bac). Les résultats au bac n'ont aucune importance pourvu qu'on l'ait (sans mention) et ce bac est à la portée de n'importe quel élève un peu  malin qui sait répondre aux questions ou qui maîtrise la forme de dissertation (composition comme on dit maintenant) sans connaissances (mon neveu me l'a déjà dit il y a déjà 10 ans). Et le coordinateur de bac fait pression sur ses collègues pour qu'ils augmentent la moyenne. Tout est pipé comme l'économie des feux les pays socialistes que j'ai connus.

C'est très léger, comme programme. 

Justement, on en manque. Vous pouvez vous présenter pour le concours, puisque vous avez de si bonnes idées !

"Le programme de Macron, élaboré par les gens de bonne volonté et conscients du desastre, est le plus intéressant.

Si vous le dites... "Des gens de bonne volonté et conscient du désastre" Cela fait bien 30 ou 40 ans que ces gens là se succèdent au ministère de l'EN avec les résultats qu'on connait. Macron ferait pire, ilprendrait comme ministre un digne représentant du Médef ou/et d'une start up a la mode

Enfin Macron est le candidat qui ferait passer Le Pen a coup sûr. Comment peut on en douter après le brexit et l'élection de Trump ! Et puis c'est le poulain d'Hollande et donc...De plus le slogan : "au secours le facisme arrive" sur le mode "au secours la droite reviens" est quelque peu moisi...

Vous avez oubliez le principal : Nous offrirons un téléphone portable sponsorisé a chaque élève, ainsi il pourra appeler sa, ses boites d'intérim...

Et alors ?

Merci pour votre réponse,

Je crois que notre désaccord se fonde sur la notion de compétence et de désir d'un élève.

J'ai fait l'effort de relire vos propos et j'adhère à la deuxième partie de votre message. Toutefois, le rôle de l'école, et plus particulièrement du lycée, doit à mon sens terminer sa mue insatisfaisante car incomplète.

Ne voulant pas monopoliser le fil sur un sujet qui s'écarte de celui de l'article je ne développerai pas plus, mais j'espère que nous aurons l'occasion d'approfondir cette question dans un autre article.

 

Bien cordialement,

Tout ceci est tellement merveilleux.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Rassurer vous on en parle déjà un peu de la MEn pleurs

capture-asselineau-wikipedia
asselineau-pasqua-affiche

asselineau-soral

@KAK 51

N'avoir jamais eu un soupçon d'intérêt pour ce monsieur n'est pas vraiment anormal si vous dites que vous n'avez jamais entendu parler de lui.

Je vous donne un indice qui vous démontrera pourquoi malgré 500 signatures on peut être invisible avec des "journalistes" comme M. Cohen de France-Inter.
Appréciez la moue dégoutée de ce monsieur !

Durée de a video 1,30 minute

https://www.youtube.com/watch?v=ZgGYXaoHcxw

c'est vrai que ce Cohen est un gros con. Merci pour la vidéo : édifiant

Pourquoi honteux? N'est-il pas normal de passer un contrat avec une société ?

Sauf erreur de ma part, le contrat n'interdit pas l'usage d'autres solutions logicielles.

Les outils numériques semblent avoir une place à part dans l'univers mental de certains.. Je n'ai pas vu d'indignations concernant les contrats avec les éditeurs de livres scolaires (et pourtant il y aurait beaucoup à en dire), les contrats avec les fournisseurs de denrées alimentaires ou ceux concernant les véhicules..

 

Je connais bien ce domaine, et encore une fois, rien n'interdit de faire découvrir plusieurs environnements aux élèves. C'est ce que l'on fait dans la plupart des établissements où des postes sous environnement microsoft voisinent avec des postes sous environnement linux.

Sur la question du statut de l'entreprise Microsoft, vous avez raison mais le logiciel libre peut aussi être le résultat d'initiatives, ou de participations, de grands groupes comme Oracle ou Google. Si l'on cherche du libre sans aucune intervention de "grands entreprises etasuniennes", ça devient compliqué.

Je crois qu'il ne faut pas être dogmatique, un logicel libre ou pas, nécessite une main d'oeuvre et une expertise qui méritent salaires. D'ailleurs les contributeurs les plus actifs du libre cherchent à se rendre visibles en espérant être recrutés par des entreprises comme Microsoft.

J'ajouterai enfin que c'est le fait que ces grandes entreprises soient américaines qui me pose problème. La France, avec ses grandes écoles, ses universités, l'habitude prise par des générations d'utiliser le minitel, aurait dû être en pointe dans la création de logiciels liés à internet...

Pas faux et il y aurait à redire. Sodexo, c'est la boite qui gère de manière humaine des prisons anglaises. Hachette est ausi un marchand d'arme.

Je vous fait une réponse à partir d'une carte Raspberry Pi equipée de l'environnement Linux Ubuntu MATE.

Prix de l'ensemble 35 €...

 

C'est un bon argument ;-)

je ne pense pas qu'il faille taper sur les doigts des 30%, franchement parmit ses personnes il y a des haineux, mais aussi des paumés, et des désarmés. Il faut prendre le temps de ce mettre en situation de dialogue et d'expliqué l'arnaque...

Cessez donc de crier, nous ne sommes pas sourds et votre parole n'est pas supérieure.

oui ,mais il ne faut pas oublier les responsabilités conjointes des oligarchies françaises ,allemandes ,américaines , qui ont aidé hitler dans son ascension au pouvoir et nous ont amené indirectement " une seconde guerre mondiale "

Pour le pays de merde je dirai, partant de votre point de vue, qu'ils sont nombreux les pays de merde certainement tous, tellement l'histoire de tous les humains se ressemblent dans le cycle des liberations et asservissements,pour votre témoignage il devrait faire reflechir notamment beaucoup des commentateurs de cette rubrique qui me font comprendre votre rancoeur et oui la guerre d algerie fut injuste et criminel comme toutes les guerres de co et decolonnisations et le vote fn est bien un vote raciste, ce qui me pose question quand je lis les commentaires hysterico haineux anti macron sur ce site, auriez vous raison...?

Non mais elle est l'égale de celles des autres et de la vôtre  aussi ...

Je vois que votre comprenette connaît des ratés...

< La vie a plus d'imagination que toi, ... Mmh .... La prochaine grande imagination, est première ministrable ???

En quoi a-t-elle raté sa vocation ? Ministre relève de la médiocrité et d'une planque incontestable. C'est quoi l'ascencion ? Ascenceur sociale , qu'est donc ces manigances lexicales? Elle n 'a pas choisi d'être médecin dans un dispensaire de quartier ni de faire de la recherche. Elle a choisit le Pouvoir.

Non, elle a été entraînée vers le "Pouvoir", nuance, pouvoir qu'elle n'a d'ailleurs pas (à part celui de f. la m. dans l'EN)...

  • Nouveau
  • 10/03/2017 20:10
  • Par

L'histoire de cette femme est intéressante, je l'avais cherchée et trouvée. Ce qui n'enlève pas une éducation nationale qui ne remplit pas sa mission d'instruire et coopérer à éduquer, vus les résutats.

Pour exemple, je ne vois pas comment la langue partagée serait plus la langue arabe que le français, qui me semble la seule langue un peu fédératrice, et mal partie.

 

L'abandon des notes, les redoublements évités, affaiblissent, de même que le recours aux tablettes pour éviter de lire et écrire. et les tablettes abiment les yeux comme la grammaire.

***

Bravo! Sourire

Arrrgh le temps, le temps, le temps!

J'espère que vous aurez un moment Bouche cousue pour regarder ce film génial (1h30). Montrez-le à vos élèves!

https://vimeo.com/105235701

L'Urgence de ralentir de Philippe Borrel.

Merci ! Il est si aisé de ne pas voir ce qui vient d'en bas quand on s'obstine à vouloir décrypter l'inanité des gesticulations désordonnées de nos prétendants au trône. Il y a déjà bien longtemps que le roi est nu, il n'est même plus besoin de le voir parader et de s'en exclamer. Il y a tellement mieux à faire, ailleurs que dans leur monde clos et stérile, et sans eux.

100% d'acoord avec vous Babette et je me sens pris entre 2 injonctions paradoxales.

Mon moi qui me dit de ralentir...

Mon boulot qui me rappelle chaque jour que j'ai un chapitre d'avance et que c'est bien peu pour finir l'année scolaire.

Je n'excelle dans rien, mais ai horreur de la médiocrité alors tous mes cours sont artisanalement préparés. Un reste de mon éducation et de conscience professionnelle.

Je vous remercie pour ce lien que je prendrai le temps de découvrir e qui à n'en pas douter est une belle illustration des propos d'un de mes sociologues favoris : Vincent de Caulejac.

***

Ses origine sociales ? On va pleurer sur les enfants de prolos qui quand ils deviennent grand vont casser le prolétariat et ses luttes , le prolétariat d'aujourd(hui est très large ? Et pas un mot sur les établissements privés religieux financés par l'argent public!!! Loi Debré 59 qui ronge et la laicité et favorise les gosses de riches, avec des enseignants certainement pas meilleurs que ceux de public très loin de là. Elle vient à la radio faire son baratin ficelé comme une dissert de science po -au secours! je tourne autour des mots mais je ne dis rien. Je rappelle comme un perroquet les fondements de la laicité mais surtout pas un mot sur les curés qui nous piquent notre fric pour faire croire que l'école publique laique c'est de la merde. Rien à foutre de ses chèvres et de ses claquettes. Et de son baratin que bcp reprennent sur la réussite et l 'ascension. En saluant de cette manière la vie de Causette ou Cendrillon , on retrouve exactement les stigmates de SOS racisme des années 80. Non de parler de pbs économiques et sociaux non mais encore une fois de sortir le brassard du super bougnoule qui a réussie . Il y a qqchose de pas très clair à vouloir écrire ces articles, comme si l'admiration finalement cachait la plus grande des condescendances... Touche pas à mon pote, surtout quand ils sert les intérêts des hautes sphères.

Vous n'avez pas tort quelque part... (je crois différemment de vous que c'est la pompe à un désir incommensurable de reconnaissance frisant la débilité qui est à incriminer plutôt que la pompe à fric).

 

Bise à toi

Et moi... non ? Déçu

Cool

Une menteuse, non. Je dirais une spécialiste du verbe pour lui-même, et ce n'est pas un compliment.

Exactement. La Rachida du PS !

Rachida est plus marrante (et je ne vote pas LR).

Non non non, elle ne ment pas ouvertement (elle n'a pas conscience des répercussions de ses affirmations), c'est pire que ça! elle a été choisie pour ses performances inégalables en matière de, disons en langage vulgaire, faire rentrer n'importe quoi dans la tête des gens à partir du moment que l'ordre vient de "l'autorité suprême".

J'espère pour elle qu'un jour elle se réveillera.

La journaliste a raté un épisode de la recomposition administrative de la France. Villeurbanne ne dépend plus du Rhône, mais de la Métropole le Grand Lyon depuis le premier janvier 2015 ; la métropole endosse les responsabilités d'un département auquel elle se substitue sur son territoire.

" (...) j'ai de la sympathie pour les arrivistes issues de milieux où, pour s'en sortir, c'est mille fois plus dur !"

Ben moi non.

Vous êtes sûre de votre interprétation du sens du mot "arriviste" ? Incertain

Quelle que soit leur origine, ils sont tous pareils même si pour certains c'est plus "dur" comme vous dites! mais justement c'est encore pire de leur part car ils sont "contraints" de renier tous les apports de leur origine sur le plan humain, culturel, philosophique, historique...)!

Oui, c'est bizarre, mais je les préfère à ceux qui se contentent d'ouvrir la bouche pour que la béquée tombe dedans. Ce "reniement" de leurs origines que vous leur reprochez, c'est le système que nous servons qui les y oblige et je préfère ça aux "de gauche" qui se contentent de lire le canard enchainé pour se faire une bonne conscience  et se contente de vivre en bons fonctionnaires bien nourris et râleurs ! !

Je n'approuve pas ces aventures individualistes, mais j'ai un sympathie pour ces aventurières à la volonté si forte, et je leur pardonne plus volontiers qu'aux fils à papa dont notre répoublique et remplie.

il manque la photo où elle signe avec un des gafemmes!

Quelle plaisenterie

il manque la photo où elle signe avec un des gafemmes!

Quelle plaisenterie

Vous regrettez peut être Chatel ou Ferry comme ministres de l'éducation.

Le problème, c'est que c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Mais en plus, comme Najat Belkacem est une beurette, il paraît qu'on ne peut rien dire !

En matière de langue de bois la meilleure c'est incontestablement Royal et le meilleur Sapin (capable comme Hollande de vous expliquer que tout va bien alors que tout va mal) ! Pas étonnant car tous les trois sont énarques et ont été formés à l'ENA à la maîtrise de la langue de bois indispensable en politique pour se sortir de toutes les situations auxquelles ces hiérarques de la politique ne veulent pas répondre alors dans ce cas ils biaisent leur réponse afin d'enfumer leur auditoire !

avoir de la sympathie ne veut pas dire approuver.

Trop bien dit, bravo!

 

+1

Je dirais la même chose de n'importe quelle ministre issue d'un milieu populaire. Vous semblez considérer que la méritocratie est quelque chose de négatif. Ce n'est pas mon avis et elle a à mes yeux plus de mérite qu'une fille de la bourgeoisie comme Touraine par exemple.

Je l'ai comparé avec Dati car Dati était la première femme marocaine à  devenir ministre en France, que leur parcours est tres similaire et qu'elle manifestent toutes les deux une ambition peu commune.

Elle ne serait pas là où elle est si elle n'avait pas d'ambition et c'est le cas de tout le personnel politique. L'ambition est un caractère positif pour un homme mais dès qu'il s'agit d'une femme, c'est une arriviste ou une intriguante. Quand est ce qu'on sortira de ces clichés?

C'est vous, et non moi, qui repandez ce cliché....

Pourquoi toujours la renvoyer à ses origines et à "ceux dont elle fait partie" ? Mais c'est elle qui en fait un argument de com', pas nous!!!! Elle ne peut avoir le gain symbolique quand ça l'arrange et qu'on l'oublie quand ça l'arrange.

Je ne suis pas toujours d'accord avec vous mais là vous avez toute mon approbation!

(c'est fou comme certains se croient "obligés" de rectifier le tir dès qu'on parle de français issus de l'immigration! l'histoire n'est pas finie à ce niveau-là et c'est vraiment dommage)

 Français issus de l'immigration, des quartiers populaires, des banlieues, minorité visible, diversité,musulmans, pourquoi ne pas dire simplement : citoyens français. Vous avez raison, l'histoire n'est pas finie à ce niveau-là...

Avez-vous lu son livre ?

"Pourquoi la renvoyer à ses origines et à ceux dont elle fait partie "? En l'occurence il s'agit de ses origines modestes si j'interprète bien le commentaire de Sycophante . Donc effectivement la république a encore du boulot , mais pas nécessairement là oû vous le croyez .

 

Vous connaissez des médiathèques qui ont un rayon : livres politiques ou "para"-politiques ?

"Le négatif c'est tout de même que c'est une apparatchik de la pire espèce."

Eh bé... La pire espèce... Les bras m'en tombent.

"Les apparatchiks politiques ne sont pas et ne doivent pas être un exemple à suivre."

Et vous faites de la politique comment sinon? Comme Macron? Voilà un homme hors des partis, sans langue de bois, avec des convictions, une lumière, un guide pour la Nation.

Autrement ! Autrement ! Autrement !

Faire de la  politique cela doit être une mission au service de la société et simplement pour une période limitée dans le temps donc pas un métier et pas une carrière !

Il faut en finir avec les apparatchiks !

Il n'y a rien de pire que tous ces professionnels de la politique qui sont à l'origine d'une bonne partie des problèmes.

Quand j'entends qu'il faudrait en plus les augmenter, je me dis qu'il y a urgence à traiter le problème.

  • Nouveau
  • 11/03/2017 10:29
  • Par

Je ne l'ai jamais considérée comme "lisse". Cette femme a du caractère et, même si je n'applaudis pas systématiquement ce qu'elle fait et dit, c'est une femme qui compte et qui sit dire clairement les choses. 

C'est son travail qui a été lisse ! Vous pouvez citer une réussite ?

Bon je vous concéde que c'est la même chose pour son prédecesseur ....Hamon !!

Tout en sachant que le classement PISA  confirme la dégringolade continue de la France dans son classement

Alleluia!

Ce qui serait bien quand on dit  des choses comme "incapable de remettre à sa place un tenant du jihad" ou "même Hollande le savait" (là vous êtes fort quand même Clin d'œil!) et vos autres allégations, ce serait de mettre un lien, sinon, ça ne prouve rien d'autre que votre peu de sympathie pour cette ministre.

Quant aux électeurs de gauche laissez-les voter comme ils veulent et essayez vous-même de ne pas élire une extrême-droitiste ou un grand fraudeur doublé d'un grand donneur de leçons. 

Merci. D'avance.

Ennui ,paresse ne pas oublier que 17% des élèves qui arrivent au collége ne maitrisent pas la lecture  ..alors les journées sont longues !!

Qu'on fait Hamon et elle ? sans oublier Chatel le gros nul de Sarkozy que Fillon a pris comme porte parole  !!tout un symbole .

C'est la raison pour laquelle je vais voter pour Macron et son plan pour les ZEP

A-t-il un plan pour les maternelles ?

C'est là que les choses se jouent en partie ( il y a encore le reste...), comme certains l'ont remarqué – Attali, par exemple, hé oui...

Le CP comme début ce n'est pas trés loin de la maternelle et puis qui d'autre à la même envie de s'attaquer au problème ?

Quelle hargne Madame Mireille Studerus !

En dehors de la hargne que vous manifestez, quels arguments de fonds ?

Votre modèle ....Alain Minc  ?????????

 

 

Le plan du medef pour le medef vous voulez dire ?

  • Nouveau
  • 11/03/2017 13:09
  • Par

Barak Obama n'a rien fait, ou très très peu pour les minorités, Elle n'a rien fait ou très peu pour l'éduc'nat et a laissé passer tous les reniements iniques  (sur les récipissés, rien, sur la déchéance de nationalité...) Le sentiment d'illégitimité devient là le moteur d'une soumission aux  inégalités. Dans notre monde com',   Comme Obama, Vallaut Belkacem n'est qu'un leurre qui aide le blanc mâle dominant à toujours dominer.

PS: d'accordavec le commentaire ci-dessus: il manque à cet article le bandeau: "publicité". madame zerouala ne parait pas avoir lu le livre mais s'être  contenté de lire le dossier de presse: Pas sérieux.

Obamacare quand même ! Il aurait pu faire plus c'est vrai par ailleurs

Moi j'aimerais bien que l'on m'explique ce qu'Obama aurait du faire de plus et comment il aurait pu le faire compte tenu du fait qu'il n'avait pas de majorité au Congrès 6 ans sur 8 et avait en face de lui un Parti Republicain redicalisé et hostile à tout compromis....

Il aurait pu être offensif pour une solution à deux états comme il l'a fait quelques jours avant la fin de son mandat ainsi que Kerry.

Et puis sauf erreur les 2 premiéres années il avait la majorité ?

C'est votre opinion. Dans ce cas, on ne dit pas "on", mais "je".

Je suis d'accord sur le fait qu'il s'agisse d'une "belle femme" n'est pas un jugement politique. Il existe par ailleurs des "belles femmes" à droite... Par exemple, je trouve rama yade assez canon. Et sa politique assez pourrie ! 

Je voulais dire qu'être une femme est déjà un "handicap" dans ce monde inégalitaire, et être en plus jolie aggrave encore les choses. Un député UMP disait de Ségolène Royal: "la campagne présidentielle n'est pas un concours de beauté". Ses opposants, ses détracteurs, sont des hommes, et de droite, ceux là même qui se servent du nom de leur épouse pour s'en mettre plein les poches. Non, la beauté n'est pas un critère politique. C'est juste un obstacle de plus pour les femmes politiques.

c'est pas comme si elle avait un coiffeur à 9 000 euros !

 la beauté n'est pas un critère politique.

Ben si : prenez Poutou (au hasard) ben moi je le trouve assez canon ! Et pourtant c'est un mec !

Alors que Macron (tout autant au hasard) ne me fait rien du tout.... 

Même que le Philippe, il est plus beau qu'Olivier !

Mais j'ai une fille qui est folle de Macron, allez comprendre...

  • Nouveau
  • 11/03/2017 14:42
  • Par

Najat Vallaud Belkacem ferait une excellente ministre des affaires étrangères. Elle a le verbe clair et mesuré. Elle pourrait aussi être présidente d'un pays évolué, moderne et optimiste.

  • Nouveau
  • 11/03/2017 16:38
  • Par
Si mediapart c est vous commentateurs avises, je me sauve, vous pouvez voter fn sans hesitation! Au fond vous en etes plus proches que votre vernis de gauche ne le laisse supposer

Excusez-moi, il est faux de dire qu’elle n’a « pas touché une bille » aux dossiers. Je peux citer 2 choses : déblocage (avec le ministère de la fonction publique) du point d’indice gelé depuis de nombreuses années…ce n’est pas grand-chose, certes, mais tout de même, ne serait-ce que symboliquement ça compte ; et les nouveaux programmes pour l’école qui sont très nettement moins stupides que les précédents (ce n’était pas difficile il est vrai), l’approche de l’enseignement est pour une fois intelligent. Je ne m’aventurerai pas sur la problématique de la réforme du collège, j’avoue ne pas maîtriser assez le sujet pour me faire une opinion (je suis enseignante en élémentaire).

Il faut préciser que la "revalorisation" de 1.2 % , a été décidée par le ministre de l’Économie et des Finances, M. Sapin et le PM, et il s'applique à tous les fonctionnaires, ce qui est un peu en dehors des compétences de la Ministre de l’Éducation Nationale.

Et d'après lemonde.fr, Mr Labavure (:-), le blocage dure depuis 6 ans et pas 8 ans, ça ne change pas grand chose, mais bon, autant être précis pour critiquer de façon crédible.

Quant à "l'aplatissement" des carrières de la FP, il faut s'adresser aussi à Mr. Sapin et à la Ministre de la Fonction Publique , Mme Annick Girardin. Je ne vois pas trop le rapport avec les enseignants.

Ceci dit avec un seul niveau bac, c'est le smic un peu partout, quand on trouve du boulot encore...

Trois tirs, trois ratés. Avec beaucoup de ? et de !

A propos, le pseudo Labavure, ça a quelque chose à voir avec une récente actualité un peu sordide?

Bah, c'est vrai que sous Sarkozy, ça s'est amélioré au contraire, avec 80 000 postes d'enseignants supprimés entre 2007 et 2012., daprès la Cour des Comptes.

"On a des effectifs qui augmentent de manière très significative en maternelle et en élémentaire (…) et une formation professionnelle complètement liquidée", s'inquiète par ailleurs Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, premier syndicat des enseignants du primaire interrogé par Europe 1." de LCI.

Quelle incompétente cette NVB. Mais non, il s'agit de qunquennat 2007-2012, avec Luc Chatel comme Ministre, toutes mes excuses.

C'était en réponse à Luc Chatel :

"Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel qui "assume" les suppressions de postes, martèle depuis des mois qu'il y a aujourd'hui "35.000 professeurs de plus qu'au début des années 90, pour 540.000 élèves de moins"

Le  programme de Sarkozy pour 2017 prévoyait 20 % de réduction de postes (170 000 sur les 850 000 enseignants) et 25 % de temps de pérsence en plus. On l' a échappé belle !

Quant à Fillon : "Fillon propose de revaloriser le salaire des professeurs avec cependant une subtilité : le mérite. L'objectif est d'inciter les enseignants du secondaire à prendre en charge deux matières. "Il y a l'idée de maîtriser la hausse des effectifs de l'Éducation nationale et d'accroître le temps de présence des enseignants dans les établissements pour accompagner les élèves", poursuit Le Point."

Quant à la réduction du nombre d'enseignants, il suffit de se rappeler qu'il veut supprimer 500 000 postes de fonctionaires, et ce n'est pas dans la police ....

Ceci dit, pour les enseigants qui râlent et regardent NVB de haut, je pense qu'ils devraient être plus prudents, car enseigner maths et Histoire-Géo, c'est idéal pour passer un peu de temps en préparation et correction des copies, en plus de l'annualisation du temps de travail pour que toutes les heures perdues soient vraiment rattrapées, sans parler du fait que la formation pédagogique sera sucrée, etc.

La droite sait que les enseignants votent assez peu pour elle, elle va pas trop se gêner pour les saquer.

Mais bon , si crier avant d'avoir mal ça peut faire du bien à certains, ça ne mange pas de pain.

Ah, d'après le journal Sud-Ouest, environ 50 000 postes ont été créés dans l'EN entre 2012 et 2016, postes qui s'ajoutent au remplacement des départs à la retraite.

Quelle laxisme chez NVB et dans ce gouvernement ! :-).

Selon vous les enseignants qui "râlent" contre NVB vont aller voter pour Fillon ???? 

Vous avez l'amalgame un peu facile, je pense.... Rigolant

Non, ce que je vous dis, c'est que vous avez eu Sarkozy qui a bien entamé le détricotage de l'EN sur tous les plans, et que vous risquez d'avoir Fillon, à côté duquel Sarkozy va vous paraître un sacré bon vivant, pas méchant pour un sou.

Une petite chose a dû vous échapper, Fillon n'a nul besoin que vous votiez pour lui pour être élu, et vous avez par contre dû remarquer qu'ils ne s'adresse pas spécialement aux enseignants dans ses prêches de campagne.

Cela me semblait assez facile à comprendre dans mon commentaire, mais j'ai dû mal m'exprimer. :-)

Personne ne risque d'avoir Fillon, il est politiquement mort. Vous agitez bien des épouvantails pour une analyse sommaire qui tient plus à la peur qu'à une juste appréciation de la réalité, et tout ça pourquoi ? Parce que vous confondez les capacités d'une ministre avec ses origines desquelles le corps des enseignants dans son ensemble n'a rien à faire. Nous jugeons sur les résultats, et avons déjà beaucoup souffert (voir mon premier post) sous les années Sarkozy. Nous espérions mieux d'un gouvernement socialiste, pour lequel nous avions très majoritairement voté, que des promesses non tenues, comme tout le monde, je crois. Nous ne crions pas avant d'avoir mal, cela fait dix ans que nous avons mal et nous avons, durant ce quinquennat particulièrement, fort peu crié. Cet argument qui revient comme une antienne dans vos posts est de mauvaise foi.
  • Nouveau
  • 11/03/2017 16:52
  • Par
Je pense que si vous y verriez un inconvenient.....pour le reste du fontionnement de l education nationale vaste debat....mais je n'ai pas les competences et ma remarque ne portait pas sur ce dernier point vous l aurez sans doute remarqué
Aucunement, non, d'autant que j'apprécie beaucoup les textes zoroastriens, et les Avestas en particulier. :-). Mais j'apprécie aussi les textes soufis, (Ibn Arabi, Sorawardi, El Hallaj, etc...), et aussi beaucoup certains textes mystiques chrétiens (Jean de La Croix, François d'assise) et aussi les grands textes de la mystique juive ( Le Zohar, le Sefer Yetzira, etc...). Je les apprecie à titre personnel, tous, et d'autres encore. Pour le reste je suis adogmatique, la religion des gens ne m'importe donc en rien. Ceci pour préciser. ;-)...

On eut aussi se souvenir de son mépris pour les élèves, lorsqu'au moment "Charlie", elle a utilisé l'étendart de la  liberté d'expression pour favoriser la délation

Bon, vous avez sûrement du travailler avec elle pendant des mois pour juger de sa "brutalité", je suppose.

"C'est une politicienne très dangereuse, très violente, mais d'une violence mielleuse, invisible pour les journalistes qui ne subissent pas au quotidien les effets de ses décisions et refusent de parler aux enseignants de terrain"

:-)   :-).

Dites donc vous êtes un sacré (ou une sacrée) psychologue, chapeau bas, car sans jamais avoir vu cette dame de près, vous faites un diagnostic...comment dirais-je, frénétiquement paranoïaque ou passablement mythomane.

Quels cons ces journalistes qui n'y connaissent rien au psyché, même à MdP, ils se laissent berner, c'est dire ...Heureusement que les journalistes de Minute ne se trompent certainement pas, j'en suis sûr, ça relève le niveau, pas vrai ?

Mais bon, heureusement que vous êtes là pour nous dévoiler la face cachée de Docteur Vallaud et Mrs Najat Belkacem.

Mais soyez patient(e), Fillon arrive, avec toute son admiration et son respect total pour les enseignants (de terrain :-). Jetez un coup d’œil à son programme, vous allez apprendre des trucs sympas.

 

Vous me faites une sacré paire de zigoteaux tous les deux, Pulp :-) et Ptitnausicaa (2 x :-).

Les deux PP en quelque sorte.

Votre "commentaire" :

"On eut aussi se souvenir de son mépris pour les élèves, lorsqu'au moment "Charlie", elle a utilisé l'étendart de la  liberté d'expression pour favoriser la délation"

Mise à part les fautes de grammaire et d'orthographe, que vient faire Charlie ici, même question pour l'étendard (et non pas étendart :-) ? Qu'a-t-elle à voir avec ça?

Il ne vous est jamais venu à l'idée que les directives de "délation" comme vous dites provenaient des services de sécurité ?

Et pouvez-vous expliquer pourquoi vous pouvez affirmer qu'elle a du "mépris" pour les élèves ?

Vous êtes extra-lucide ou elle a fait ou dit quelque chose qui justifie votre jugement  sur ce "supposé" mépris? Dans ce cas vous pouvez citer ou raconter ce qui s'est passé.

Je vais vous dire, le seul mépris ici c'est le vôtre et il s'adresse aux gens qui vous lisent, vous essayez lamentablement de faire un peu d'intox en vous prenant pour des génies de la manipulation, mais c'est assez pitoyable à vrai dire.

Vous me faites marrer, on voit vos motivations à travers vos "commentaires", comme on voit deux benêts à travers une vitre.

Pas mieux: d'accord avec vous, je manipule je suis d'accord (si c'est ce que vous voulez entendre): les services de sécurité, il n'y en a pas dans les écoles, pas encore, et au moment des attentats contre Charlie,  la ministre a bien demandé à ce que les élèves puissent s'exprimer , a bien fait de Charlie l'étendard de la liberté d'expression, et quand certains d'entre eux ne se sont pas exprimé comme on l'attendait, que quelques enfants, dont un de huit ans, dénoncés par la hiérarchie scolaire, ont été traînés dans les comissariats, elle les a d'abord encouragées (les dénonciations) et ne s'est (un peu) rétracté que tardivement et du bout des lèvres, (à l'inverse de Taubira) tout comme elle n'a pas soutenu le prof de philo qui a été suspendu pour avoir  essayé de faire réfléchir ses élèves et ne pas rentrer dans le "flash totalitaire" -Emmanuel Todd- qui a suivi. Les exercices de prévention des attentats , copiés sur les exercices parano des USA de la guerre froide, sont inutiles et effrayant pour les enfants. Madame n'est pas une grande démocrate.

Par ailleurs son discours dans les grands médias, calqué sur celui des élites ne met en valeur que la réussite des grandes écoles: si ça ne s'appelle pas du mépris, alors même qu'elle déshabillait Paul pour habiller Jacques dans la reconfiguration des ZEP. Si vous voulez commentez, argumentez au lieu d'insinuer on ne sait quoi: "On voit vos motivations"Quelles sont mes motivations? Et ne dites pas qu'on vous fait marrer , vous n'avez pas l'air de vous marrer. enfin à travers quelle vitre? Celle par laquelle le petit pion que vous donnez l'impression d'être nous surveille?

 Effectivement j'ai écris vite et laissé des erreurs de grammaire et d'orthographe ce qui rend la lecture pénible, j'essaie de l'éviter habituellement sans toutefois le dramatiser puisque  l'orthographe est la science des imbéciles (Einstein)

" (...) enseignants de terrain (déconsidérés par les médias (...))"

Merci de le dire!

Holala HAMKEL, faites une pause, un "break", pour vous remettre les idées en place!

Votre commentaire là est ridicule!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Des logiciels lourds comme Pronote qui gère toute la vie scolaire (notes, conseils de classe, contrôles, communication avec les parents, bases élèves, administratif et financier, emplois du temps, outils pédagogiques, etc;), demandent une parfaite connaissance du fonctionnement des établissements scolaires à tous les niveaux et il est édité par Index Education, une société bien de chez nous dont le siège est à Marseille.

 Il est payant, équipe pratiquement tous les établissements, et il n'existe pas d'équivalents libres.

 "Un logiciel ouvert est comme son nom l'indique l'opposé du logiciel fermé ! L'utilisateur, en plus d'avoir le droit d'utiliser le logiciel, a aussi le droit de le copier et de le diffuser comme il veut. Il a aussi le droit de savoir comment il fonctionne dans ses entrailles, bien que ceci n'intéresse pas la très grande majorité des utilisateurs."

 Les élèves sont à des années-lumières de se soucier de modifier un logiciel ou de connaître son code source, si déjà ils arrivent à bien l'utiliser en fin d'année, c'est déjà ça.

 Mais ça, c'est des détails.

 Cela fait vingt ans que Microsoft équipe l'informatique des administrations de l'UE, sans aucune concurrence.

 Microsoft équipe aussi le Ministère de la Défense français, avec des accords du type "open bar", et cela pose des problèmes autrement plus sensibles que ceux de l'EN.

 Le gouvernement britannique est équipé par Microsoft. etc.

 Googlez  sur le sujet et vous verrez l'ampleur de la chose au niveau européen.

 Les accords avec Microsoft dépassent complètement les équipes techniques de l'EN qui ne font qu'appliquer, via la ministre, des décisions qui sont prises à un niveau français et européen beaucoup plus élevé.

Petite questions aux profs nombreux ici : Quand avez vous apprécié un ministre de l'Education depuis 40 ans ?

Réponse : Jamais, de droite comme de gauche !

Quoi de plus conservateur qu'un prof  ?  réponse : 2 profs ...

Petite réponse concise :quand, lassés de pondre des réformes inutiles avec l'argent public, entourés des inutiles services de spécialistes en "Sciences de l'éducation", lesquels savent si peu enseigner qu'ils préfèrent s' en exonérer en prétendant apprendre à enseigner à ceux qui enseignent vraiment, ils se déplaceront sur le terrain pour voir quels sont les besoins, réellement.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Je ne savais pas que les enseignants formaient un bloc monolithique qui a exactement la même vision de la méthode d’enseignement et des programmes.

D'après ma courte expérience dans le domaine, il m'a semblé qu'il y avait autant de méthodes et d'avis divergents que de profs. Mais j'ai pu me tromper.

Il faut admettre quand même, qu'interroger chaque prof, ou même chaque établissement pour savoir comment enseigner, quels programmes établir etc va demander une armée d’interviewers et demandera tellement de temps qu'il faudra recommencer dès que ce sera terminé.

Et là, l'argent public va se volatiliser.

Ou alors comment sélectionner les bons profs qui vont décider? Comment éviter qu'alors les autres profs ne tombent dans la même critique que celle que vous faites au sujet d'une petite poignée de gens qui décident sans consultation.

Des votes? Ceux qui seront mis en minorité vont tomber aussi dans la même critique.

Quant aux réformes, il en faut un peu, le monde change, les rythmes de vie aussi, les technologies progressent, il y a moins d'argent dans les caisses etc.

A quel rythme ? Question difficile. Moins souvent ...:-), on n'est pas plus avancé avec ça.

Je conseillerais volontiers une petite semaine sur le terrain en REP. N'importe lequel. Je ne connais aucun enseignant qui ne demanderait (si la question lui était posée, bien évidemment ), une baisse des effectifs par classe, un meilleur taux d'encadrement et une simplification par contrôle continu des épreuves du bac (sauf matières principales). Aucun enseignant-chercheur qui ne demanderait un examen d'entrée à l'université et plus de crédits de recherches en second et troisième cycle, si nous ne voulons pas perdre nos meilleurs doctorants. Simple? Il faut croire que non!

Vous êtes sérieux et précis dans votre commentaire mais il me semble que vous faite la confusion entre administration et politique, et ne prenez pas en compte la dimension politique d'un ministre (qui doit donner des directions), et là, on voit bien que sauf à faire émerger une égalité Homme/ Femme dans l'enseignement, elle n'a installé aucun débat. Poser le problème du monopole d'une marque et au moins initier une réponse n'est pas obligatoirement le résoudre dans la minute mais c'est au moins imposer une réflexion (tout comme s'interroger un peu plus sérieusement sur l'égalité des territoire, sur les programmes, sur la fonction des lycées techniques. Là: rien ou pas grand chose.)

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 12/03/2017 03:32
  • Par

Faire de la com et prendre le temps d'écrire un livre nombriliste voilà ce qu'elle a fait pour essayer de continuer son chemin politique malgré son bilan qui va être mesurable dans les années a venir par d'autres qu'elle.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Mais question de jugement sur son bilan et celui de ce gouvernement, que je supporte pas d'ailleurs, dans le domaine de l'Education, vous pouvez déjà juger par vous-même sans attendre les années à venir.

Le bilan du quinquennat de Sarkozy est catastrophique (80 000 postes supprimées, formations des enseignants passées à la trappe, etc.) et il n'y a aucune chance pour que cela s'améliore, bien au contraire.

Fillon, encore une fois, prévoit de faire enseigner deux matières par un même prof (avec quelle formation?), de sabrer les effectifs (500 000 fonctionnaires en moins, ça donne de la marge), d'annualiser le temps de travail, etc.

Vous pouvez donc déjà vous faire une petite idée sur la situation de son bilan par rapport à ça.

Vous dites : "pour essayer de continuer son chemin politique malgré son bilan"

Vous connaissez des gens qui ont choisi la politique ou un autre métier et qui n'essaient pas de "continuer leur chemin" , c'est-à-dire de continuer à faire leur métier ?

Vous avez démissionné du vôtre ? Mais peut-être avez-vous eu la chance d'être un modèle parfait et inatteignable dans votre travail, mais tout le monde n'a pas cette chance et doit faire avec ses forces et es faiblesses, comme elle.

Quant à son nombrilisme, sauf le respect que je vous dois, il y a ici une histoire de paille et de poutre, ou anguille sous roche.

Si vous connaissez beaucoup d'auto-biographies qui ne sont pas centrées sur leurs aureurs ( définition d'une auto-biographie), ce serait intéressant de les connaître.

Le Naja est un serpent venimeux. 

Ecoutez lz chabnson intitulée  'la vipere du trottoir '

 

Adios Naja, essayey de vous defaire de la langue de bois

Le petit qui nous fait son caca nerveux et qui se carapate. Aucun intérêt.

Je vous signale que Minute c'est le site d'à côté.

Bon, patientez deux ou trois mois et vous risquez d'avoir un nouveau ministre estampillé, et vous pourrez accueillir sa politiqua délicieuse de sabrage des effectifs, d'augementation du temps de travail, de l'annualisation de ce temps de travail, des programmes basés sur la droite chrétienne, la suppression des formations pédagogiques, etc.

Vous allez vivre un  vrai rêve : un ministre qui va discuter avec vous tous les matins, qui va vous demander votre avis sur chaque réforme, des réformes qui vont donner des résultats inespérés dans l'heure qui suit la signature, et qui va manier une langue douce et légère comme une musique de Verdi pour s'adresser à vous.

Je vous conseille de jeter un coup d’œil sur les déclarations passées et les programmes à venir des ministres de droite (au sujet des enseignants et des réformes).

Quant à votre dernière remarque que vous vous sentez obligée, à raison, de préciser bien que personne ne vous accuse de quoi que ce soit :

"Et qu'elle soit d'origine X ou Y n'y change rien ; sa binationalité (sic) n'est ni un alibi ni un élement à charge."

Je me permettrais de modifier cette petite expression savoureuse pour, je pense, mieux traduire votre vraie pensée :

" "Pour moi, et je n'y peux rien, qu'elle soit d'origine X ou Y n'y ça change tout; sa (bi) nationalité m'est insupportable."

C'est en tous cas ce que je ressens, mais je me trompe sûrement.

Une pointe de dépit, peut-être aussi. Ben oui, binatioanl ou pas, on doit d'abord faire de la politque si on veut devenir ministre, ce serait trop facile autrement.

On devrait lui appliquer la déchéance de nationalité, pas vrai? :-)

Le commentaire sur son origine voulait dire exactement ce qu iest écrit : cela ne change rien à la catastrophe que fut Mme NVB pour l'EN. Que vous vouliez comprendre autre chose ne regarde que vous. D'ailleurs, à vous lire, on comprend qu'elle pourrait faire n'importe quoi, du moment qu'elle est estampillée "non-droite", il faut la défendre.

Désolé, mais être de gauche, c'est pratiquer une politique de gauche ; c'est offrir la discussion aux travailleurs du domaine pour lequel on est en responsabilité et ce n'est surtout pas, puisque vous en parlez, se taire et faire le "bon ministre qui veut faire plaisir au chef", lorsque la déchéance de nationalité est abordée.

A défendre les politiques uniquement en fonction de leur appartenance partisane, quelles que soient leurs décisions, et/ou leur origine, on est amené à soutenir n'importe qui.

Commencez à réfléchir.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Critiquer la ministre de l'EN impose de comparer son bilan avec celui de ses prédécesseurs, car il n'existe pas de bilan idéal, unique et parfait qui donnerait pleine satisfaction à 100 % des enseignants.

Ou alors cela devient des critiques au mieux complètement hors-sol , au pire des critiques ad hominem.

Si on prend le bilan de Luc Chatel sous Sarkozy, je ne pense pas que ce ministre se soit donné la peine de discuter avec des orthophonistes, des enseignants ou des pédo-psy, il ne faut pas rêver, il s'en contrefiche royalement.

Et question langue de bois, lui ça été plutôt la langue de plomb.

Et je ne reviens sur la destruction méthodique du système de l'EN ( effectifs, temps de travail augmenté, suppression des formation, etc.). Et les programmes de la droite dans ce domaine pour 2017 risquent d'être encore plus destructeurs.

Vous voulez faire une critique sérieuse et compréhensible par tout le monde, ça demande un peu de travail, mais il faut prendre tout ce qui a été fait sous le quinquennat précédent et ce qui a été fait dans ce quinquennat, et peser soigneusement le pour et le contre.

Les envolées lyriques et rageuses n'ont aucun effet sur le cours des choses, surtout quand vous rendez NVB responsable de la politique économique capitaliste et ultra-libérale menée par ce gouvernement.Hollande qui a été élu par des millions de gens qu'il a trahi, tout le monde le sait, et il a trahi également ses collaborateurs. Certains, assez rares, sont partis, la grande majorité est restée.

Je pense d'autre part qu'il y a des ministères autrement plus impliqués dans cette politique contre laquelle vous vous insurgez à raison.

Qu'aurait-elle du faire? Démissionner? Qui l'aurait fait à sa place? En quoi ça règlerait les problèmes et améliorerait le fonctionnement de l'EN ?

C'est une femme politique, avec les qualités et les défauts que cela implique, elle est dans un bateau gouvernemental que d'autres ont quitté, mais elle ne l'a pas fait. Cela vous pouvez lui reprocher, en vous demandant tout de même, ce que vous, vous auriez fait dans la même situation.

Vous critiquez de façon véhémente un système économique, le capitalisme libérale, en affirmant que NVB fait partie de cette clique qui le met en œuvre.Soit.

A-t-elle été à l'origine de la loi travail à laquelle vous faites allusion? Non.

A-t-elle été à l'origine de la prise en main des médias par une secte de prédicateurs qui se sont auto-proclamés maître de la pensée en France ? Non, ou alors vous lui donnez un sacré pouvoir qu'elle est loin, très loin d'avoir.

Cette main mise sur les médias ne date pas d'aujourd'hui ni d'hier, elle est beaucoup plus ancienne.

Oui, elle fait partie d'un gouvernement qui a trahi ses électeurs, mais avant d'accuser NVB sur ce point précis, qui est hors sujet d'ailleurs, puisqu'on parle de système éducatif, il faudrait aussi citer ceux qui sont à l'origine même de cette tromperie, à savoir le Président Hollande et son PM Manuel Valls.

Je crois que comme Ministre de l'Education, elle n'est ni plus compétente, ni moins compétente que d'autres ministres, et lorsqu'on voit ce que la droite a fait de l’Éducation nationale et ce qu'elle risque de faire après 2017, je trouve beaucoup de critiques exagérées et non fondées.

Ceci dit, chacun peut écrire un livre pour exprimer son désaccord et ses critiques......

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Au regard de la dérive identitaire organisée autour de l’école par NVB, la fachosphère n’a guère à se plaindre de la ministre... 

https://blogs.mediapart.fr/b-girard/blog/110317/une-education-trop-nationale

https://blogs.mediapart.fr/b-girard/blog/131216/najat-vallaud-belkacem-soutient-valls-depuis-deux-ans-deja

 

 Vous citez le FN :

 « L’Ecole de la République est aujourd’hui en grand péril : elle ne remplit plus sa mission la plus essentielle, celle de permettre à chaque enfant de France, selon ses talents et ses mérites, de trouver sa juste place dans la société, en assurant, par la perpétuation de l’excellence française, l’avenir de la Nation. Cette situation est imputable à près d’un demi-siècle de contre-réformes inspirées par l’idéologie permissive héritée de Mai 1968, par des théories pédagogiques aberrantes, et par les dogmes euromondialistes appliqués aux politiques éducatives. »

  et vous ajoutez dans votre blog :

 "C’est Hollande qui assigne à l’enseignement de l’histoire la fonction de « rappeler les heures glorieuses de notre passé"

 Vous avez raison de désapprouver une éducation qui met l’accent sur l’identitaire, car elle s’approche dangereusement des thèses de l’extrême-droite, je suis d’accord avec vous.

 Là où je vous trouve injuste, par contre, c’est de ne pas reconnaître que le Président de la République prime sur tous ses ministres, qui n’ont qu’à appliquer ses directives ou se démettre.

 Comme l’a dit un certain JP Chevènement : « Un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne », et il est loin d’être d’extrême-droite, vous en conviendrez, et c’était sous un gouvernement socialiste. 

 Donc dans votre texte, la seule chose qu’on peut reprocher à NVB c’est de ne pas avoir démissionné.

 C’est un autre débat, qui ne concerne pas qu'elle.

Je n'ai pas lu votre deuxième texte sur le soutien de NVB à Manuel Valls, mais une question me ,préoccupe, pourquoi vous acharner sur elle, alors que des dizaines d'autres ministres soutiennent leur Premier Ministre, lui-même, simple émanation du Président.

Vous voyez comment le fonctionnement d'un gouvernement où chaque ministre n'en fait qu'à sa tête, exprime son opposition ouverte à son Premier Ministre, ou se répand dans les médias pour critiquer son gouvernement.

Il faut être sérieux, c'est comme ça que ça a toujours fonctionné, et toute organisation humaine de pouvoir est basée sur une pyramide hiérarchique.

Alors venir reprocher à NVB de soutenir son Premier Ministre, ça me paraît au mieux de la naïveté, au pire des critiques orientées, je ne sais pas par quoi d'ailleurs.....

Juste un dernier mot, je trouve qu'accuser Najat Vallaud Belkacem d'être d'extrême-droite, c'est un peu du grand n'importe quoi, sauf le respect que je dois à votre blog.

Ce sont des hommes comme Hollande ou Manuel Valls qui régnaient sur ce gouvernement , pas elle, mais si elle semble être est la seule qui vous intéresse; elle doit en être flattée.

 

On attend maintemant le livre autobiographique de Myriam El Khomri et le compte rendu élogieux de Mediapart. Pour ma part, aux Vallaud-Belkacem et El Khomri, qui toutes deux me donnent la nausée, je préfèrerai toujours des Cécile Duflot et des Aurélie Filipetti, qui ne se sont pas couchées devant la trahison hollandaise et la violence vallsienne.

Curieux que ce qui vous donne la nausée ce sont justement deux femmes franco-maghrébines et ministres.

La loi travail est uniquement le fait de Valls et Macron, et vous le savez, El-Khomery n'est qu'une femme de paille.

Vous ne dites pas que Valls et Macron vous donnent la nausée, vous devriez, pour avoir l'air objectif.

Ségolène Royal qui est au cour même du pouvoir Hollandais et Vallsien ne vous donne pas la nausée non plus? Pourtant c'est une femme aussi, qui fait des trucs pas nets en écologie.

Vous n'attendez pas non plus un livre de Annick Girardin, Ministre femme de la FP et qui a soutenu ce gouvernement, et qui a participé au déblocage salarial faramineux de 1.2 % pour la FP au bout de 6 ans?

A vrai dire, la nausée, à moi, c'est vous qui me la donnez.

Vous vouliez être ministre, eh bien il fallait faire de la politique et battre tous vos rivaux, mais bon, il doit être un peu tard je crois.

Cela a l'air de vous frustrer terriblement que des femmes franco-maghrébines  soient ministres, et cela n'a strictement rien à voir avec leur compétence ou incompétence, mais avec quelque chose de très facile à deviner.

On attend avec impatience votre livre, à vous, et vous pourrez y détailler tout ce qui vous donne la nausée.

 

 Allez je vous donne la liste de toutes les femmes ministres ou secrétaires d’État de ce gouvernement qui vous révulse (pour les fonctions, c’est sur le net).

 Juliette Médéal, Ségolène Royal, Barbara Pompili, Najat-Vallaud-Belkacem, Martine Pinville, Marisol Touraine, Ségolène Neuville, Pascale Boistard, Myriam El-Khomery, Clotilde Walter, Eselle Grelier, Emannuelle Cosse, Audrey Azoulay, Laurence Rossignol, Annick Girardin, Ericka Bareigts.

Dites, ça en fait un paquet de femmes qui se sont "couchées" (je reprends votre vocabulaire qui dénote un profond respect pour les femmes) devant Hollande et Valls !!

 Ce serait sympa de répéter le nom de celles qui vous donnent la nausée parce qu’elles sont restées au gouvernement (la bonne blague:-) et celles qui ne vous la donnent pas.

C'est assez important somme toute.

 Mais on peut deviner, je crois ...

Je vous donne raison sur l'étrangeté du commentaire de Steve Granville, peu coutumier du fait, mais pour sa défense je dirai que l'article et apparemment le bouquin mettent l'accent sur l'aspect maghébin de la personnalité de la ministre. 

Mais vous vous prenez les pieds dans le tapis quand vous  aller jusqu'à dire pour excuser El Khomri, qui , elle à ma connaissance, ne joue pas comme NVB cette corde là (celle de la diversité): La loi travail est uniquement le fait de Valls et Macron, et vous le savez, El-Khomery n'est qu'une femme de paille. Ah bon? Elle n'est pas responsable parce que ce n'est qu'une potiche? Curieuse défense...

Je ne suis pas d'accord avec vous en général car plonger dans la complexité des mises en oeuvre vous permet d'éviter tout discours politique et vous rapproche plus de problématiques de mise en oeuvre administratives que de politique, ce n'est pas la même chose. ( elle est moins pire que Chatel, bon et alors?)

 

Approuvé et recommandé.

Les mises en œuvre dans un ministère sensible comme l'EN sont singulièrement importantes, certainement plus que les discours politiques qui peuvent perdurer des années.

En attendant que les discours politiques aient un prise sur la réalité, il me semble que 65 000 créations de postes dans l'EN plutôt que 80 000 suppressions comme l'a fait Luc Chatel, par exemple, " bon et alors?, alors c'est important, vous ne croyez pas?

Les élèves n'attendent pas de discours politico-philosophique, ils veulent un prof dans la classe, des classes de moins de 30 élèves, des outils pédagogues, l'informatisation des collèges et lycées, etc.

C'est aussi important, il me semble.

D'autre part je ne cherche pas à défendre Mme El-Khomery, il est évident que la loi travail vient de loin, qu'elle a été dictée par le Medef à Valls et consorts, et qu'elle a été utilisée comme fusible par anticipation, comme l’aurait été n'importe quel autre Ministre du travail.

C'est la roublardise et le parapluie usé jusqu'à la corde des politiciens, et quand je dis ça, je ne dis rien de bien original.

  • Nouveau
  • 12/03/2017 13:16
  • Par

La survenue d'un ouvrage autobiographique d'un membre du gouvernement à quelques mois des élections porte forcément une parole "utile". Que peut-on dire sans avoir lu le livre de Mme Vallaud-Balkacem ? Peut-être simplement qu'elle est ambitieuse et qu'elle s'est toujours tenue à une position qui ne l'engageait pas. Elle a agi en tant que fonctionnaire, elle n'a pas dépareillé. Par ce récit, elle s'extirpe de son costume propret de petit soldat. Qu'a-t-elle à justifier ? 

Personnellement, je me fiche de savoir d'où elle vient, de quoi est fait son parcours, - s'il est déterminant, il l'est pour chacun d'entre nous. Ce qui est révélateur en revanche, c'est qu'en restant solidaire de la présidence, elle partage les vues d'un gouvernement prétendument de gauche qui ne l'est, en fait, que par accident, voire par opportunisme. Elle pourra donner n'importe quel éclairage de sa personne, rien n'excusera ses balbutiements ou ses silences et ne restera au final que son bilan. 

 

 

Elle est solidaire de son gouvernement parce qu'elle est du PS. D'autres sont du FN, du LR ou de En Marche, d'autres du PS de Hamon, ou de la FI de Mélencon.

Chacun a le droit de choisir, en fonction de son ambition, le parti auquel il veut adhérer.

Son bilan, c'est déjà, in fine, puisque vous lui attribuez personnellement, 130 000 postes dans l'EN que sous Luc Chatel.

Toute évaluation ou tout jugement d'un bilan ne peut se faire qu'en le relativisant avec des bilans comparables. Sinon on patauge dans le flou et le subjectif.

Voilà un ouvrage qui ne risque pas d'être traduit en latin ou en grec...

Vous pouvez en faire un de bouquin qui soit traduit en latin, en grec, en araméen, en chinois, en patagonien et dans toutes les langues de la planète.

Qui vous en empêche?

Madame Najat Vallaud -Belkacem,

Il m'a fallu un long temps de réflexion avant d'écrire ce commentaire car, comme vous, je suis issue du lumpen-prolétariat. Mais, contrairement à vous, j'ai tenu à exercer mon métier de fonctionnaire de l'éducation nationale auprès des plus pauvres d'entre nous et ce depuis 18 années. Autrement dit je suis restée fidèle à ma classe sociale d'origine alors que j'ai, comme vous, brillament réussi des concours de lèches bottes!

Ce n'est pas compliqué d'avoir un concours de catégorie A dans l'éducation nationale, il suffit de dire que l'on va se plier à toutes les attentes, même celles qui vont à l'encontre de l'intérêt des élèves... pourvu qu'elles servent la hiérarchie. Bref, il faut faire allégence et promettre de se taire.

Madame, j'ai honte de vous, j'ai honte pour vous. Je signe et écris en mon nom et assume tous mes propos.

 

Personnellement je pense  qu’une autobibliographie est une œuvre de type narcissique.

« Les stigmates du pouvoir s’affichent… (…). Car le luxe créé l’accoutumance ; l’habitude s’en prend aisément et ces privilégiés n’imaginent plus vivre comme la plupart de leurs électeurs. Quel délice  (…) d’étaler leur nom et leur image pour donner corps à leurs mérites. »

De Montgolfier (Eric). On ne peut éternellement se contenter de regarder les cadavres passer sous les ponts. Le cherche MIDI, 2017, p. 13.

 Vous la traitez de lèche-bottes parce qu'elle est devenue ministre au lieu d'être restée prof comme vous.

 Ce commentaire est tellement hurluberlu qu'il ne mériterait même pas de réponse.

 Vous pouvez adresser ce "reproche" à tous les hauts fonctionnaires de l'EN qui ne se sont limités à enseigner et qui ont préféré grimper dans l'échelle hiérarchique.

 D'autre part, je vous signale, à tout hasard , qu'elle a fait un IEP, et qu'elle n'avait donc pas l'intention d'être enseignante. Curieux ce commentaire.

Vous avez honte d'elle parce qu'elle ne s'est pas contenté d'être prof (sic) et qu'elle est devenue ministre? Je pige pas trop votre prose.

 Il faut rester dans sa cité, sinon on trahit ses origines sociales, c'est innovant comme critique.

 Bon, eh bien, il y a des gens qui n'adhèrent pas à cette logique contre la quelle lutte justement l'EN, à savoir permettre aux gens les plus démunis de faire des études et d’accéder aux études supérieures.

Ouais bof on s'en fout qu'elle soit femme, issue de la diversité mais quid de son bilan en tant que ministre de l'éducation après l'autre baltringue de Peillon ? Le niveau des enfants français est toujours aussi nul, ds 10 ans on sera peut être dépassé par les enfants ivoiriens ou sénégalais.

Enseignant puis conseiller pédégogique pendant presque 40 ans, j'ai vu passer des réformes et des ministres.Premier constat aucune réforme n'est allée ou ne va au bout.Aucune réforme n'est évaluée correctement. Je n'ai rien contre la ministre actuelle mais  au ministère il y a des cercles: politique, pédagogique, administratif  qui entourent la ministre et qui eux impulsent les réformes et en fait gouvernent . Dans l'éducation nationale sur toute la France il y a beaucoup d'écoles, de collèges, de lycées -tous quartiers confondus-secteurs très difficiles y compris- où les enseignants ont de bons résultats et font progresser les élèves. Le problème dans l'éducation nationale c'est que les responsables qui devraient mettre en réseau LE POSITIF , faire connaître ce qui marche ,étudier les conditions pour que cela se généralise et valoriser LES REUSSITES , ces responsables ne font pas le TRAVAIL (je pense surtout aux inspections académiques qui peuvent avoir-si elles le veulent-  une vision globale de leur territoire et des lieux où la réussite est là.) Dans trois mois...la valse des ministres se poursuivra !

PS La semaine scolaire sans coupure est une catastrophe sans oublier les activités proposées aux enfants après la classe où selon l'argent mis par les municipalités c'est positif  ou vraiment n'importe quoi !  

  • Nouveau
  • 14/03/2017 16:58
  • Par
Ministre brillante: le taux de réussite au bac n'a jamais été aussi élevé que sous son ministère...
  • Nouveau
  • 15/03/2017 16:56
  • Par

Tout le monde sait comment fonctionne les ministères. Le Ministre de l'industrie n'a pas fait l'X ou un doctorat sur le tissu industriel en France, le Ministre des Finances n'a jamais fait la London School of Economics (André Breton le ministre des finances de Chirac a fait une école technique Supélec, je suis bien passé pour le savoir, il a écrit des bouquins de science-fiction et faisait de l’absentéisme à outrance).

NVB est comme tous les ministres, elle n'est pas spécialiste du domaine gérée par son ministère, ce sont les hauts fonctionnaires, comme dans tout ministère.

Le bilan de tout ministère est d'abord celui de ses équipes de hauts fonctionnaires "techniques" (je veux dire par là des gens spécialisés) dans le domaine, et la ministre ne fait qu'avaliser leurs propositions si elles vont dans le sens des directives du PM et du Président, ainsi que de l'avis du ministre de l’économie et des Finances, qui a rôle prépondérant.

Comment vousez-vous que quelqu'un qui passe deux ou trois années dans un ministère puisse s'y connaître suffisamment pour proposer quoi que ce soit de révolutionnaire?

Donc, en ce qui concerne le bilan, et si on admet que ce bilan ne peut être jugé qu'à l'aune des bilans des autres ministres de l'EN (en tous cas sous la présidence de Sarkozy), nombre de professeurs, temps de travail, formations etc. son bilan vaut largement mieux.

Ce qui ne veut pas dire que son action personnelle y est prépondérante, loin de là, c'est celle de l'orientation financière et sociétale du gouvernement.

Maintenant si les profs ont préféré la suppression de 80 000 postes par Sarkozy dans l'EN plutôt que la création de 50 000 postes par Hollande, c'est leur droit le plus strict.

Je n'ai rien pour Hollande, mais il faut lui reconnaître ses maigres succès tout de même.

Le bouquin je ne l'ai pas lu, donc je ne peux parler que de ce qui se passe à l'EN et qui est de notoriété public.

Bien sûr, je sais que le nombre de professeurs n'est pas le seul critère à prendre en compte, mais je répondrais en poussant l’exagération jusqu'au bout, que si on mettait 50 élèves par classe en supprimant 200 000 postes de profs et en obligeant ces derniers à enseigner deux matières différentes, alors vous pouvez pondre tous les programmes que vous voulez, au bout ce sera le mur, et rien d'autre.

Rien n'est parfait, mais il faut quand même reconnaître quand certains critères importants sont en nette amélioration, et cela n'a rien à voir avec la compétence ou l'incompétence de Mme Vallaud Belkacem.

Quels critères "importants" sont "en nette amélioration"?

NVB, soutien de Valls à la primaire, ne manque pas d'humour:

http://lelab.europe1.fr/493-en-defendant-manuel-valls-najat-vallaud-belkacem-en-vient-a-critiquer-sa-maniere-de-gouverner-2928242

Les critères importants sont les 80 000 postes supprimés par Sarkozy, et les 50 000 postes créés par le PS.

ça me semble déjà assez important. Et si Fillon est élu, il y aura un coup de sabrage monumental. Mais bon, s'il sucre encore 100 000 postes d’enseignant, c'est un tout petit détail.

Le plus catastrophique pour l'EN c'est que NVB ait soutenu Valls, comme une cinquantaine de ministres et secrétaires d'Etat du gouvernement. Pourquoi lui reprocher à elle seulement?

On va pas passer le réveillon sur Valls, on s'en bat les flancs de ce type, à vrai dire.

Commentaire recommandé, comme quelques-uns de ceux que vous avez écrits plus haut.
Sur la qualité de l'équipe de la ministre de l'Éducation nationale, j'en ai eu un exemple hier matin dans les mots que sa toute jeune cheffe de cabinet a trouvés pour accueillir l'association AMMMF dont l'assemblée générale et le colloque annuel se tenaient dans les locaux du MEN.
J'ajoute que la teneur générale des commentaires à l'article de Faïza Zerouala réactualise l'image que j'avais pu avoir des enseignants lorsque je l'étais moi-même dans les années 1970…

Anne Guérin Castel et Hamkel, voici un lien qui vous permettra de comprendre, j'ose le croire, (car Nathalie Mons est LA chercheuse française en matière de comparaisons internationales sur les questions d'éducation), les problèmes qui se posent à l'éducation prioritaire en france.

http://www.liberation.fr/france/2016/09/27/pourquoi-l-education-prioritaire-ne-fonctionne-pas_1511626

Je maintiens que par allégeance à la nouvelle caste à laquelle elle souhaite ardemment appartenir, cette Ministre n'a rien fait pour les Zones d'Education prioritaires.

Au contraire, elle a supprimé les points de mutation spécifiques qui permettaient de motiver les personnels et de les maintenir en place de nombreuses années.  Cela a eu pour effet de créer une véritable saignée. Tous sont partis au même moment.

Effet des recrutements d'urgence: des enseignants qui n'ont pas le niveau dans leur discipline et aucune pédagogie pour nombre d'entre eux. Point positif pour leur hiérarchie : ils sont très jeunes et malléables à souhait...

Anne Guérin Castelle et Hamkel, un peu de lecture ne vous fera pas de mal...

http://www.liberation.fr/france/2016/09/27/pourquoi-l-education-prioritaire-ne-fonctionne-pas_1511626

Cette Ministre, non contente de ne rien faire face à de telles inégalités, les a amplifiées en supprimant les points de mutation dévolus aux personnels qui faisaient le choix de travailler dans les quartiers sensibles.

Deux constats:

-une saignée! Les personnels aguerris sont tous partis au même moment

-ceux qui sont arrivés, recrutés très au dessous des moyennes acceptables dans leurs disciplines (il faut bien faire face à la saignée de l'équipe Sarko), sont particulièrement soumis.

En fait c'est parfait pour le Ministère, beaucoup moins pour les enfants mais ça tout le monde s'en fout!!!

 

 

 

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale