Le PDG du Printemps loge son bonus à Singapour

Paolo De Cesare s’est fait accorder à son arrivée un contrat en or. Il devrait toucher 22 millions d’euros d’intéressement au moment de la vente. Pour échapper au fisc et garder le secret, son véhicule d’investissement a été logé dans le paradis fiscal de Singapour.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Décidément, il y a beaucoup d’argent, beaucoup trop d’argent qui tourne autour du Printemps. La vente de la chaîne de grands magasins, engagée dans des conditions particulièrement opaques, semble devoir donner lieu à des millions de commissions versés par le Qatar, comme l’a révélé Mediapart. Mais la folie du gain, la cupidité ambiante ne paraît pas s’arrêter là : le PDG du Printemps, Paolo De Cesare, apparaît lui aussi concerné.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal