Au programme (1). La prison, éternel marqueur gauche-droite

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un constat que partagent tous les candidats : les prisons sont pleines. Bien trop remplies pour être humaines. Bien trop encombrées pour être efficaces. En revanche, les solutions qu’ils proposent diffèrent radicalement, en dépit d’un livre blanc transpartisan remis le 4 avril au ministre de la justice et censé mettre tout le monde d’accord.