Le gouvernement défend les interventions à Nanterre

Par
Le gouvernement a défendu mardi l'intervention la veille des forces policières à l'université de Nanterre (Hauts-de-Seine) et averti qu'il ne tolérerait pas que les facultés soient "confisquées" pour des raisons politiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a défendu mardi l'intervention la veille des forces policières à l'université de Nanterre (Hauts-de-Seine) et averti qu'il ne tolérerait pas que les facultés soient "confisquées" pour des raisons politiques.