La France embarrassée par la "perte" de missiles américains en Libye

Par
La France a reconnu mercredi que des missiles américains Javelin saisis par les forces gouvernementales libyennes dans un camp de combattants pro-Haftar au sud-ouest de Tripoli appartenaient à ses forces armées, tout en soulignant que ces munitions étaient "hors d'usage" et qu'elles n'avaient fait l'objet d'aucune vente ou cession en violation de l'embargo de l'Onu sur les armes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La France a reconnu mercredi que des missiles américains Javelin saisis par les forces gouvernementales libyennes dans un camp de combattants pro-Haftar au sud-ouest de Tripoli appartenaient à ses forces armées, tout en soulignant que ces munitions étaient "hors d'usage" et qu'elles n'avaient fait l'objet d'aucune vente ou cession en violation de l'embargo de l'Onu sur les armes.