Course-poursuite avec la police, l'aéroport de Lyon fermé

Par
Le parquet de Lyon a ouvert lundi une enquête de flagrance pour tentative de meurtre en bande organisée et dégradations, notamment, après qu'un homme au volant d'une voiture volée, se présentant comme un "envoyé d'Allah", eut achevé sur les pistes de l'aéroport Saint-Exupéry une course-poursuite avec la police.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LYON (Reuters) - Le parquet de Lyon a ouvert lundi une enquête de flagrance pour tentative de meurtre en bande organisée et dégradations, notamment, après qu'un homme au volant d'une voiture volée, se présentant comme un "envoyé d'Allah", eut achevé sur les pistes de l'aéroport Saint-Exupéry une course-poursuite avec la police.

Le trafic aérien a été interrompu plusieurs heures et a repris partiellement aux alentours de 16h00. Cinquante-deux vols à l'arrivée et 49 vols au départ de Lyon-Saint-Exupéry ont été annulés, ce qui a affecté 10.000 passagers, a-t-on appris auprès de l'aéroport.

Au total, 79 vols devaient être opérés lundi.

L'homme a défoncé la baie vitrée du terminal 1 de l’aéroport au volant de la voiture volée, traversé l’aérogare avant de se lancer sur les pistes face aux avions.

Il a finalement été arrêté par la police et placé en garde à vue.

Agé d'une trentaine d’années, il roulait au volant d'une Mercedes immatriculée au Luxembourg et volée à Bron, près de Lyon. Inconnu des services de police, il souffrirait de troubles psychiatriques.

Le procureur de la République de Lyon, Marc Cimamonti, a également précisé que le suspect aurait déclaré être « l’envoyé d’Allah ».

La course-poursuite avec les forces de l'ordre a débuté vers 10h30 lorsque le suspect, "roulant à contresens sur l’autoroute A43 a été pris en chasse par des agents de la CRS autoroutière et un hélicoptère de la gendarmerie nationale", a rapporté la préfecture de police.

"Il a forcé les barrières de sécurité au niveau de l’aéroport de Lyon-Bron avant de prendre la direction de l’aéroport Saint-Exupéry où il a à nouveau forcé les barrières de sécurité avec son véhicule".

Le parquet a ouvert une enquête de flagrance pour tentative de meurtre en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un meurtre et dégradations, notamment.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale