Santé: Le "reste à charge" des ménages continue de baisser

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

On ne sait pas encore si le recul de l'âge de la retraite et la détérioration des conditions de travail auront une incidence positive ou négative sur le coût des dépenses de santé. D'un côté, les pathologies vont augmenter, de l'autre la mortalité aussi. L'un dans l'autre...

Personnelement je constate le contraire depuis les nouvelles politique des mutuelles je suis beaucoup plus sollicité lors des consultations enfin ma carte bleu...

Un de mes amis vient d'obtenir deux prothèses auditives. Je dois reconnaître que cela lui améliore la vie de façon impressionnante. Il attend la douloureuse avec son "reste à charge" car c'est très cher. Les gens qui n'ont pas beaucoup de sous restent sourds ... c'est totalement injuste.

''Les gens qui n'ont pas beaucoup de sous restent sourds ... c'est totalement injuste.''

C'est mieux ainsi !! quelque soient les conneries qu'on leur raconte (politiquement) ils opinent !!!

Cela fait partie du pkzp anti pauvreté de Macron il faut que les pauvres leurent plus vite.

''Santé: Le "reste à charge" des ménages continue de baisser''

Qu'est-ce que comprend le reste à charge ???

FAKE-NEWS !!!!  Dés lors que l'on ne tient pas compte du surcout des complémentaires et non plus des augmentations des dépenses de la sécurité sociale, argent public qui profite aux grands groupes médicaux et pharmaceutiques.

Sans  parler des personnes qui faute de médecins, de structures de soins de proximité, de moyens, ne se soignent plus !!

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale