Trois mois de prison avec sursis pour Jean-Vincent Placé

Par
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné lundi l’ancien secrétaire d’Etat Jean-Vincent Placé à trois mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende pour des violences et des outrages à policiers lors d’une soirée arrosée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le tribunal correctionnel de Paris a condamné lundi l’ancien secrétaire d’Etat Jean-Vincent Placé à trois mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende pour des violences et des outrages à policiers lors d’une soirée arrosée.