Mobilisation contre les pesticides: la résistance prend de l’ampleur

Par

Face à la proposition gouvernementale d’instaurer une distance de sécurité de 5 à 10 mètres entre surfaces cultivées et habitations, la mobilisation contre les pesticides ne fait que se renforcer. La mesure est loin de répondre aux enjeux posés par l’usage intempestif de pesticides dans l’agriculture française depuis plusieurs décennies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont désormais 44 maires. Et ce mardi 10 septembre, un président de conseil général (le Val-de-Marne) leur a emboîté le pas : dans la foulée de Daniel Cueff, qui a pris le 18 mai un arrêté contre les pesticides sur sa commune de Langouët pour interdire l’usage de pesticides jusqu’à une distance de 150 mètres des habitations, ils sont à cette heure 45 élus à avoir pris des arrêtés sur leur territoire afin de limiter l’usage de pesticides à proximité des zones habitées (retrouver la liste, régulièrement actualisée, ici).