« Face à Mediapart » : le débat de la primaire écologiste

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 10/09/2021 20:02
  • Par

Bonsoir. Est ce que les écologistes pensent que l'avenir se trouve dans la locomotion à batterie lithium ?

Entre autres.

Pour cela, il va falloir reconquérir l'Afghanistan, vu la quantité impressionnante de lithium dans le sous-sol, et de pavot à opium.

2 ressources importantes, 2 exportations essentielles.... 2 drogues puissantes, pour satisfaire  nos petits conforts  et notre avidité à être "libres" de se déplacer comme on veut, na !

Il y a des écolos qui rejettent l'arnaque des batteries, essayons de ne pas les amalgamer à celles et ceux qui s'auto-proclament écolos pour en faire des marche-pieds carriéristes.

A part la sobriété, je ne vois pas quelle autre attitude adopter, pour des écolos. Au moins, ces dames et hommes auraient pu s'abstenir de faire campagne, tous ces déplacements, ces affiches, ces meetings, cette com', ... absolument contre-productifs, toxiques et polluants, qui ajoute du réchauffement.

Les différents candidats abordent cette question dans leur débat sur LCI, qui bizarrement, est bien mené, je trouve. J'avoue que je ne m'y attendais pas :

https://www.youtube.com/watch?v=NOa15iYN-YM

En gros, ils ne sont pas tous d'accord sur la stratégie à tenir face au problème des terres rares.  Par contre, globalement, ils sont d'accord sur l'idée que la solution ne peut pas reposer sur le tout électrique. Ils insistent en général sur la complémentarité des solutions à déployer, même si, selon les candidats, la proportion à retenir entre les différentes solutions n'est pas la même.

Et à la jeunesse éternelle...

velo

C'est tellement facile de critiquer, offrez des solutions.

Le saviez-vous ? 

Les plus gros gisements de lithium du monde seraient situés en Afghanistan.

Je dis ça, je dis rien.

Non, écoutez à nouveau. 

Est-ce que vous avez internet ?

Question inutile. En revanche je suis intéressé par les liens que vous voudrez bien donner pour au programme de chacun.e d'elles/eux. Merci d'avance pour votre contribution utile à l'information et au choix éclairé des électeurs.

Question ironique, surtout. Il suffit de taper par exemple "EELV programme", et c'est fou, on tombe sur le programme d'EELV.

J'ai tapé " EELV Programme " sur le moteur de recherche comme vous y invitez et on trouve ceci :

Yannick Jadot présente un programme écolo-optimiste

Le candidat écologiste à l'élection présidentielle se veut le chantre de l'écologie positive. France 100% renouvelable, autonomie alimentaire et économie circulaire sont au cœur d'une candidature "enthousiaste".

Du blabla, de la com de votre favori, je suppose ; mais cela n'a rien d'un programme. Du moins tel que je le conçois. C'est-à-dire répondant et témoignant un minimum de sérieux pour le processus de décision démocratique.

Et les autres ?

Ils n'existent déjà pas pour vous.

"de la com de votre favori" " Et les autres ? Ils n'existent déjà pas pour vous."
Mais oui, bien sûr. Vous êtes discutailleur et lourd, M. Cahez. Est-ce indispensable ?

Mon moteur de recherche m'amène directement .


Les paroles s'envolent, les écrits restent. On peut ensuite y confronter les actes. Sur le site d'EELV je n'ai vu que des professions de foi assez minces. Comment choisir ?

Vous avez entièrement raison, c'est de modèles de société qu'il faut parler. Merci beaucoup pour les informations données sur les sites à consulter.

Les programmes, els conceptions, les modèles de civilisation, on en a tous fait, en rêve, quand on était des gosses.

Seule la VICTOIRE compte.

Division => victoire de macron.

Et puis, il n'y a pas une seule élection mais deux.

Rien ne dit qu'après le quinquennat Macron qui a écrasé le parlement, les résultats des législatives soient les mêmes que ceux de la présidentielle.

Rien ne dit que les citoyens français soient d'accord pour donner une majorité au président ou à la présidente élue : nous avons quand même vu que cela revient à lui signer un chèque en blanc pour 5 ans. Pas sûr que les français soient prêts à recommencer l'expérience.

Le fait que les législatives se déroulent après la présidentielle peut aussi se retourner contre le ou la présidente : cela ne s'est jamais vu, mais les électeurs surprennent de plus en plus la classe politique.

Union = victoire de l'abstention.

En 2017, hamon ne voulait pas dégager Valls et el khomry = quelle union possible?

Jadot veut du capitalisme vert = quelle union possible ?

Comme rappelé plus haut, en 2012 on a battu Sarko. Pour quel résultat ?...

Je ne vois que des déclarations d'intentions générales qui ne reposent sur aucun bilan social et économique de la société.

Ce que j'attends d'un parti et d'un candidat dans une société démocratique est de s'adresser sérieusement à l'électorat.

Cela commence par des propositions pertinentes et chiffrées pour résoudre les inégalités nécessaires à rétablir l'adhésion du plus grand nombre.

Je ne vois là, pour l'instant, qu'une liste de bonnes intentions ; qui ne peuvent que satisfaire les urbains de la classe moyenne supérieure qui attendent qu'on dépollue leurs villes (ce que caractérise le succès EELV dans les grandes villes Bordeaux, Marseille, Strasbourg, Lyon, ... et ses résultats faibles ailleurs).

EELV ne peut pas prétendre au succès si ses militants n'exigent pas un programme politique d'aménagement du territoire qui permette de changer le modèle de production et d'approvisionnement qui reçoive également l'approbation de toutes celles et ceux qui n'habitent pas les quartiers bohèmes branchés des centre villes.

C'est malheureusement absent. Cela ne sert à rien de faire de la stratégie sur des détails, c'est superflu, quand l'essentiel n'est pas abordé.

Votre foi dans les sondages est impressionnante.

Vous préférez Macron ou Le Pen?

Mais pourquoi ont-ils invité Governatori ? j'ai arrêté de visionner le débat, il me donnait le mal de mer ! pourquoi pas Rabhi et ses colibris pendant qu'on y est ? ou plus à droite encore ? ah , peut-être est-ce pour faire apparaître Jadot sympathique ?

une nouvelle constitution vraiment démocratique par exemple ?

Ils sont démocrates et ils ont fait une vraie primaire écologistes pas un arrangement entre potes consentants!

Governatori est atypique mais il ne dit pas que des bétises, son apport est intéressant pour renouveller la pensée unique.

Débat qui fait du bien, pas de colère, pas de parole coupée, du respect. Je les trouve si bien tous les cinq, une belle équipe!

Certes on est entre personne qui se comprennent, qui sont alignés sur les constats, sur l'urgence, seules quelques modalités les différent.

Mais on voit que les femmes sont plus sur le NOUS, insistant sur le besoin de déconstruire l'autorité de l'Etat qui, de ce fait, en perd sa légitimité. Reconstruire la légitimité de l'Etat par un fonctionnement vraiment démocratique, par exemple en respectant les conclusions de la convention citoyenne :) Car pour faire passer la pilule de la révolution écologique, il faut travailler à fond la cohésion sociale, sinon c'est la dictature verte plus ou moins digitale qui nous attend. Donc je choisis une femme. Sandrine est la seule à avoir accepter le principe de la primaire populaire, donc elle place l'intérêt collectif avant sa personne. Voilà j'ai réussi à choisir.

Les hommes restent beaucoup sur le MOI, ils ont du mal à lâcher leur égo... de l'homme de la situation :) La révolution Metoo n'est encore qu'en chemin, il faut que l'on s'occupe des hommes qui ont du mal à exister quand ils ne sont pas sur un mode "qui m'aime me suive" :)

Un autre leader politique a évoqué ces problèmes de bassin, dans une approche plus large des ressources en eau d'ailleurs... innocent

Merci pour ces informations en tout cas !

Sur la question des bassines

Concernant la différence entre Delphine Batho et Yannick Jadot, la réponse est simple : Delphine Batho n'est pas à EELV, mais à Génération Écologie. Yannick Jadot est à EELV.

Pour la position de Delphine Batho voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Delphine_Batho

"Fin 2018, elle soutient le projet de création de 16 bassines de rétention d'eau dans les Deux-Sèvres42,43 alors qu'elle y était opposée auparavant44,45. En 2020, elle annonce qu'elle ne participera plus aux réunions de suivi du protocole d'accord sur le projet, déplorant que les engagements des agriculteurs vers moins de pesticides et moins de consommation d'eau ne soient toujours pas définis46."

merci pour cet éclairage.

Meluche sur les bassine il y a 10 mois :

https://youtu.be/Cg_33lfsfcw

ah, les roues à aubes, c'était le bon temps !!! Moi, je trouve les éoliennes très belles, il s'agit seulement de trouver des emplacements où elles ne dérangent personne ou très peu de gens largement indemnisés.

Harmoniser ses activités avec les jours de vent, l'humanité a déjà su faire : cela s'appelait la marine à voile...

   

PASSIONNANT !...  Tremble Macron !...

Comme avec Mélenchon en 2017, tu pourras dire en 2022 :

"Avec des adversaires comme ça, ça marche pas, ça roule !..."

   

   

commentaire inutile .

Je ne crois pas que Macron soit aujourd'hui dans la même situation qu'en 2017 : à l'époque, une partie de la population s'est dit : "bon, un nouveau discours, essayons". Là tout le monde a bien vu ce que cela donnait.

  

"bon, un nouveau discours, essayons"

Vous mettez le doigt dessus... tant que le bon peuple veautera pour un "qui" et pas pour un "quoi" la politique restera ce qu'elle est devenue du téléachat...

Inutile de se déplacer... après un second tour Macron/Le Pen le résultat est... inchangé... en toutes hypothèses...

Ce n'est pas nouveau... la représentation du medef et de l'ena... à peine un coup de blues en 81... très bref de l'entre soi et une euphorie compréhensible qui cessât à l'été 84... très précisément lors de la démission des ministres communistes...

Depuis... tout est rentré dans l'ordre... et Macron est son prophète... il est parfait en social démocrate, "libéral de gauche"... Le peuple français en train de vendre sa liberté d'aller et venir pour boire une bière et aller au cinéma mérite-t-il mieux ?... Il n'est pas très... résistant ledit peuple quand la collaboration est plus confortable : Pouah !...

presidents-5eme

   

Oh pour dire, ils disent, ce qui importe encore, c'est que des crédules comme vous les écoutent et les croient!

Et c'es pas MDP qui va convaincre les gens, ils nous refont le coup du poudré, et il faudrait faire confiance,  à ces ersatz de politicards qui vont à la soupe, ils sont tous pareils, dès qu'ils ont un poste, payé par nos impôts, ils oublient ce qu'ils ont promis comme toute horde des politiques!

J'adore : c'est compliqué ( mot-valise depuis plusieurs semaines ) :)))))

Mais c'est une excellente idée que vous suggérez là, Mme G.C !! Moi qui m'étonne que la réunion médiatisée d'avant l'été n'ait été suivie d'aucun travail commun, il serait au moins intéressant de les voir autour des micros de Mdp. Pourrions-nous pousser cette idée auprès de la rédaction (qui d'ailleurs y a sans doute pensé) ?

primairepopulaire.fr

Nul, dîtes plutôt pour qui vous roulez, c'est le seul calcul politicien qui vous motive, apparemment.

Allons, ce n’est pas difficile à deviner : ceux-là mêmes qui râlent contre les politiciens.

en vue d'assurer la division de la gauche et un deuxième tour sans la gauche

Je rêve ! C'est Médiapart qui a posé la candidature de Mélenchon il y a déjà UN AN, et décidé qu'aucun débat n'était utile puisque les désaccords étaient insurmontables ? Ou c'est Mélenchon qui a installé et verrouillé la division ?

Il a dit : le peuple tranchera !

En fait, "le peuple" va s'abstenir. Et Mélenchon a déjà décidé : dans ce cas, ce sera de la faute du peuple....

Les guignols de l'écologie, ça suffit. Ils ne servent qu'à disperser les votes et probablement à faire élire encore une fois Macron, pour qui vous devez certainement rouler vous qui voyez des calculs politiques partout.

Très juste Zeff...

En invitant les "verts" de la primaire EELV Médiapart rêve peut peut-être de renouveler son soutien aux forces de la division des démocrates égalitaires! D'ailleurs Médiapart se la joue toujours "grand seigneur" avec ses "c'est moi qui l'ai dit le premier, c'est moi qui ai fait l'enquête"...

Au moment où la France connait la plus longue série de manifestation de son histoire (cherchez! cherchez!) par contre MEDIAPART FERME SA GUEULE ! Les gueux ça n'intéresse pas Médiapart...Ce sont tous des "anticrépidarianistes" ("joli" mot à la mode)! Ils parlent de ce qu'ils ne connaissent pas.... Évidemment... Et pendant ce temps Graulle et Arfi divisent en sous main les petites gauches partisanes... C'est-y pas du macronisme ça!

J’ai fait ma sixième manif/10 et je suis en colère pour la sixième fois… contre cette politique anti démocratique qui viole tant de textes sacrés, droit de l’homme, droit du patient, code de nuremberg, primium non nocere….

Mais pour la sixième fois, je suis aussi très en colère contre LA GAUCHE, qui abandonne le peuple à ce combat.

Je ne me suis jamais sentie aussi seule dans une manif : pas de gauche, pas d'écolo, pas de syndicat!

Sous prétexte qu’ils sont antifaschistes donc ils ne défilent pas à coté de l’extrème droite, qu’ils sont historiquement pour la vaccination, donc amen.

Amen au vaccin, amen au pass, amen à la digitalisation de la santé, de nos vies, amen à tous contrôleur de ton voisin, amen à la stigmatisation, amen au suspension de poste, amen aux exclusions, amen au futur trou abyssal de la sécu, amen à la destruction du chomage, amen aux dividendes scandaleux de bigpharma, amen à tout en fait, plus de combat que de la soumission… parce que tu as peur d’un virus à 1,3% de mortalité qui ne se voit absolument sur les courbes de l’ined, 4M de mort vs 9M de mort de la faim, 15M du cancer !

 

Ce combat n’est pas de gauche ?

 

Donc on m’abandonne…. dans les bras de l’extrème droite ? Qui est à peine présente … dans les villes de gauche !

On frise l’oxymore, c’est l’extrème-droite qui proteste contre la fascisation de l’Etat !

OU EST LA GAUCHE ?

C’est vrai elle soutient Macron, le fruit de sa chair ? Grace à son silence, elle lutte contre la droitisation des esprits ?

Elle signe sa compromission avec le capitalisme par sa lacheté.

 

Elle aurait pu être antipass et non anti vax, elle aurait pu dénoncer l’absence du principe de précaution qui se fait sur le dos de l’humanité toute entière, le sacrifice de jeune en bonne santé… Elle aurait DU trouver sa place dans ce combat au lieu de déserter le terrain.  Après on s’étonne que les gens ne croient plus en la politique.

Certes le peuple est maladroit, un peu naif, mais pas con ! Quand il se voit à ce point abandonné, humilié, pas étonnant qu’il aille voir ailleurs. Je suis très en colère contre la gauche.

PS : Florilège de slogan relevé dans une ville de gauche, pour voir que ce combat antipass est aussi de gauche, démocratique, social et contribue à la convergence des luttes.

Pass sanitaire = pass autoritaire

Le pass est une arme de division massive

On nous met au pass.

Pass content

paSS de la honte

1 pass sanitaire / 2 crédit social / 3 dictature

Sexe avec consentement / Santé sans consentement

pass sans consentement

Chantage n'est pas consentement

2019 applaudis / 20021 suspendus

J'ai mal à ma france

Soyons leur virus social

La désobéissance civile devient un devoir sacré quand l'Etat est hors la loi ou corrompu. Gandhi.

Ceux qui peuvent faire croire en des absurdités peuvent faire des atrocités. Voltaire (ça marche pour LREM et RN :)

Bosse / consomme / vaccine toi et ferme là / bienvenue en macronie

Bosse vaccine-toi ou dégage !

Covid scandale financier du siècle ;

Pour ma santé, ils m'empèchent de faire du sport, de me cultiver et d'avoir une vie sociale.. mais je peux fumer, regarder BFM, CNews et les réseaux sociaux jour et nuit.

QUI va payer l'argent magique ? QUI ?

Macron : tu ne PASSeras pas 2 fois.

Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles.

C’est quand la chute de l’empire est proche, que les lois sont les plus folles. Ciceron.

Stop au corona circus.

Aujourd’hui le pass, demain la puce.

C’est PASS comme ça que je veux vivre.

Entre nous et la liberté, il n’y a qu’un pass.

Premium no noncere, c’est valable pour les vaccins.

Jamais 2 sans 3.

123 Soleil

COVID 1984

« Pourquoi tentez vous de couper la parole à vos interlocuteurs ? »

Les habitudes pèsent lourd.

« Si vous reproduisez les mêmes schémas que la plupart des journalistes de l'ancien monde […] il n'y a pas d'intérêt à ce que l'on finance vos saillies mal maîtrisées »

La reproduction est aussi dans le format « débat » qui n’en est pas vraiment un, puisque rassemblement ultérieur oblige, on essaye d’éviter les invectives. On aurait pu aussi imaginer, à l’instar de ce qui a précédé premier tour de l’élection présidentielle de 2017 elle-même, des entretiens individuels qui permettent à d’exposer sa stratégie, sa cohérence avec soi-même et avec un programme collectif et sa singularité.

On pourra objecter que cinq entretiens d’une demi-heure ou plus constitueraient probablement une prime à la popularité, mais qui se permet de regarder une émission de près de trois heures avec cinq écolos ne s’arrête sans doute pas à cela.

Vous pouvez trouver ce que vous  cherchez dans Reporterre

j'ai pas tout suivit mais en enlevant governatori , dans les extraits que j'ai entendu les 4 autres ont eu des discours bien bien de gauche , nationalisation , maintien d'emplois financé par l'état , nationalisations ,  y compris  jadot qui prone comme les autres du  protectionnisme , pour sauver la filière photovoltaique par exemple .

je n'étais donc pas allé jusqu'à ces 2:36 qui effectivement peut laisser un petit goût amer quand à la cohérence dans les idées et quand à sa (leur ?)  capacité de tenir le cap . du coup cela me rappelle les européenne où pendant la campagne jadot parlait assez à gauche , mais c'est empressé depuis de faire des risette au congrès du medef ...
 

Encore une fois, il ne sont pas tous d'accord sur ce point. Cela peut être un avantage ou un inconvénient.

Inconvénient : cela peut les diviser

Avantages : les plus à gauche ont envisagé le problème et ont donc des solutions à proposer sur ce point. Les plus centristes sont là pour "élargir le cercle" de l'adhésion à un programme de gauche.

S'ils jouent collectif, l'inconvénient peut se transformer en avantage.

En fait, tout dépend des rapports de forces qui vont émerger pendant les campagnes.

Allez Sandrine. !

A la bonne heure !

Je vous propose de lire les articles consacrés à Grenoble et Eric Piolle, dans l'excellent mensuel de critique sociale, CQFD.

Grenoble, laboratoire du mépris municipal

Grenoble : le « modèle » vert et rouge

Ainsi que l'article (entretien avec l'auteur du livre cité par le Diplo dans le dernier lien, auteur du journal Le Postillon) pas encore en ligne - il le sera le mois prochain, mais dans la version papier de septembre 2021 : - À Grenoble, une écologie sauce tartuffe.

Le vide à moitié vert. La gauche rouge-verte au pouvoir : le cas de Grenoble

Bonnes lectures cool

Le laboratoire du mépris national en tout cas est En Marche ( mais il y pléthore d'articles, je ne doute pas que vous trouverez de quoi lire... innocent ).

Beaucoup de pédagogie. C'était très bien. Une "émulation socialiste" de bonne aloi ! De la franc et franche camaraderie. Une première composante du Bouquet, du Massif.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

De très loin, le plus intéressant débat des trois, merci Mediapart. 
Simplement la fin sur l’international fait un peu s’effondrer tout le reste, non? Penser que tous les gouvernements de droite et d’extrême-droite européens vont être plein de bienveillance pour leurs projets, là les bras en tombent un peu.

Si vous avez bien écouté, ils ne sont pas tous d'accord sur ce point. Là, on voit un clivage entre les plus centristes et les plus à gauche.

« l'on aimerait lire de vrais programmes »

On peut le lire ici.

Merci !

Cela dit, c'est le programme auquel se réfèrent trois candidats (Jadot, Piolle, Rousseau), pas les 5 puisque les deux autres ont chacun leur propre parti.

Ils ne communiquent pas vraiment sur les programmes. Les mauvaises langues disent qu'ils n'en ont pas.

  • Nouveau
  • 10/09/2021 23:15
  • Par

Et comme dans toutes les primaires passées les perdants humiliés ne feront pas campagne surtout si c'est une femme qui gagne.

Inqualifiable comportement de l'équipe de Médiapart. Ouais ça fait drôle...à part Jade

  • Nouveau
  • 10/09/2021 23:25
  • Par

Pour fantaisiste que l’on puisse trouver la candidature de M. Governatori, les sourires goguenards de la plupart de ses adversaires montrent les limites de leur ouverture d’esprit. Dommage.

Si l’écologie centriste est un oxymore, la contradiction donne parfois plus de poids aux idées qu’on lui oppose que le consensus tombant sous le sens, mais à plat.

il se trouve que c'est governatori , dès leur premier débat sur france inter , qui a dit qu'il ne respectera pas le résultat de cette primaire dès lors que le gagnant ferait des alliances à sa gauche ... !!

plus avant dans le temps , au régionales paca , eelv partait de l'alliance de gauche "il est temps"  (ps eelv lfi pc nd , citoyens )  pour plutot chercher une alliance avec governatori dans un  "pole ecologiste"  , à quelques semaines du dépôt des liste ce pole écologiste revient vers "il est temps"  en disant "on s'allie avec vous à condition que vous viriez lfi " ... réussite : lfi est viré de l'alliance ... mais ho .. à quelques jours du dépot finalement governatori sort de "il est temps mais sans lfi" : raison invoquée : c'est encore trop à gauche pour lui ...
 

D. Batho a pris soin de dire qu'elle, gagnant la primaire, pour personne ne se désistera...

Il faut quand même dire quel est le parcours de Governatori :

https://reporterre.net/Jean-Marc-Governatori-l-ecolo-qui-ne-joue-pas-collectif

« Il faut que Médiapart arrête de déprimer tout le monde et regarde aussi le verre à moitié plein : pour une fois, il y a des sursauts citoyens et les lignes bougent dans plusieurs partis. »

Éric Piolle sera probablement d’accord, ainsi que bon nombre de lecteurs devenus auditeurs.

Je pense que François Ruffin ou Sandrine Rousseau le seraient tout autant.

C'est pour cela que je dis que les lignes bougent dans plusieurs partis : un certain nombre de politiques ont compris qu'il est absolument nécessaire de trouver un nouveau souffle pour pourvoir continuer à dire : "un autre est possible" et lutter contre la désespérante TINA ("there is no alternative").

On sait que c'est elle, TINA, qui permet au néolibéralisme de se maintenir. Donc alimenter TINA, c'est alimenter le néolibéralisme et, son pendant, l'extrême-droite.

Invoquer ou évoquer « TINA » auprès de la jeunesse ne doit pas beaucoup leur parler : elle est aussi distante d’eux que le baby-boom pour les jeunes des années 1990.

Les alternatives doivent s’affirmer pour elles-mêmes et non en tant qu’elles seraient contre l’ordre établi, car dans le discours, la négation n’est efficace que pour détruire ce qui doit l’être, pas pour construire ce à quoi l’on aspire.

Les luttes, ça peut aussi être relativement joyeux. Mais ça, ça échappe à Médiapart visiblement.

@Fabien Escalona

Vous croyez vraiment que les formations politiques de gauche n'ont rien tiré des leçons de la Grèce ? 

Varoufakis avait un plan B. Il ne l'a pas crié sur tous les toits. Le problème est surtout que Tsipras ne l'a pas écouté. 

Quand on voit l'État de la Grèce aujourd'hui... 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 11/09/2021 00:34
  • Par

Pour 2027, les candidats Zecolos seront prêts pour monter une équipe de foot,

et pour 2032, une équipe de rugby.

On va gagner, les doigts dans le nez !!!

Bon, hormis tout ça, ce soir je me suis désabonné, marre d' Anastasie,

et bonne route Plénel, dans huit mois ceci sera VOTRE PROJET !!!!

SANS MOI.

Se dire "écologiste" et persévérer dans l'alimentation carnée et ovo-lactée... Juste impensable.

Extrait du programme vert :

Si le végétarisme relève d’une décision personnelle, permettre une consommation non quotidienne de produits animaux doit être un choix de société. 

On imagine cette disposition dans un parti "Liberté" au sujet des esclaves avec des candidats possédant... des esclaves, ou "juste quelques uns". Cela, c'est l'aspect respect de la sentience et l'aspect éthique.

Quant à l'urgence climatique, elle ne nous permet pas de négocier avec la science. Encore moins, là aussi, au sujet de candidats à la présidentielle.

Joaquin Phoenix :

« Consommer des produits d'origine animale n'est plus du ressort du choix personnel. Cet acte a des conséquences catastrophiques sur l'ensemble de la planète »

...

Sur ce point, le débat sur LCI est plus complet que celui de Médiapart :

https://www.youtube.com/watch?v=NOa15iYN-YM

Voici les tendances :

  • Governatori : végétarien "presque" vegan dit-il
  • Batho et Rousseau : flexitariennes, poussées par les militantes à devenir végétariennes
  • Jadot et Piolle : flexitariens

Tous d'accord pour proposer dans toutes les cantines de France un choix entre menu végétarien et non-végétarien. Il y a aussi un calcul économique qui sous-tend ce raisonnement. S'il y a moins de viande consommée à la cantine, les produits proposés aux enfants sont de meilleure qualité et peuvent être inscrits dans un circuit court.

Se dire écologiste avec une conception du végétarianisme héritées de Walt Disney, mais en plus en version ayatollah, une vision du végétarianisme comme entreprise de "moralisation" de la nature, ne pas avoir conscience ni du fonctionnement d'un écosystème, ni du fonctionnement de l'histoire, ne pas comprendre la place de l'élevage dans la construction du paysage européen, de l'entretien des prairies, des cycles de vie liés aux pâtures... 

Manger moins de viande, je comprends, combattre l'exploitation industrielle des animaux et leur mal être je comprends aussi, être végétarien par conviction personnelle je comprends encore, mais votre petite morale intransigeante et mal branlée, ou même les mangeurs d'oeuf vous semble d'horribles assassins, je ne la comprends pas. Promis, je ne la comprends pas.

Et les plantes, alors ? Elle n'ont pas droit à vivre tranquilles, les plantes ?

Ne mangeons plus de plantes non plus.

Une pomme ! Quelle merveille qu'une pomme, n'est-ce pas ! Quelle complexité ! Une complexité qui en réalité dépasse radicalement notre entendement et notre compréhension ! La science en est encore balbutiante, parcellaire, dérisoire ! Combien éloigné le temps où nous pourrons "créer" une pomme de toute pièce... Où nous pourrons même l'envisager... Et même, au delà de cet émerveillement d'ordre biologique et scientifique : quel symbole ! Je veux dire : quelle puissance d'évocation, quelle allégorie, même : l'incarnation pure et simple de la notion de promesse ! De la notion de devenir... La vie naissante, le renouveau...

Alors, manger une pomme, mais mais mais... Quel blasphème ! Quelle horreur ! Quel crime ! Et je pèse mes mots !

(Pardon, mais j'essaie de suivre votre logique...)

Et les foetus ! Ces petits foetus humains, nos "oeufs", nos propres "oeufs", qu'on détruits, qu'on assassine pour la commodité de la vie des mères, ces pécheresses  ! Certes, non pas pour les manger - mais qu'on assassine malgré tout ! N'est-ce pas un meurtre de la pire espèce ?

(Je suis toujours votre logique...)

Je m'arrête là...

Croire, avec d'autres, que manger de la viande est en soi un acte de vandalisme par rapport à l'écosystème "terre", c'est en réalité être extrêmement mal renseigné, c'est faire preuve de naïveté abyssale, c'est se gourer d'écologie,

Une écologie comme la vôtre doit être issue de la tête de ceux, justement, qui ne comprennent  rien à a nature, une écologie née sans doute au milieu des villes, au sein de groupes en réalité totalement coupés de la nature, et qui, forts de leur ignorance, viennent accuser le chaland qui tombe dans leurs griffes d'être un assassin...

Pfff.... Il y aurait bien sûr beaucoup à dire... et je ne voudrais pas passer pour ce que je ne suis pas... J'en mange pratiquement plus, de la viande, mais vous m'avez saoulée...

Je vous en prie, calmez-vous, réenvisager les choses autrement...

Pourquoi me "calmer" alors que je ne fais qu'exprimer un point de vue, des mots qui engagent des actes excluant la violence envers des êtres sentient, d'une part, envers l'environnement et ainsi l'humanité, d'autre part ? Je suis juste sidéré voire anéanti lorsque je fais face à la main terrible de l'humain. Et je veux conserver ces défauts. D'ailleurs, que savez-vous de mon parcours et de mes lieux de vie ? Ce n'est pas le sujet, qui plus est.

Je suis infiniment heureux, enfin et surtout, du déploiement de la pensée végane et humanimaliste (Astrid Guillaume, Paris Sorbonne). Car avec d'autres, je pense et je repense, "ré-envisage les choses autrement", chaque jour et chaque nuit que les astres font. Pour avancer.

https://blogs.mediapart.fr/hippolyte-varlin/blog/210819/pourquoi-le-veganisme-n-est-pas-un-extremisme-ou-les-mots-d-une-infinie-sagesse  

Bon... merci de répondre. Je suis en train de me renseigner, de lire et d'écouter les liens que vous proposez - avec pas mal de suspicion, vous vous en doutez...

Ce à quoi je réagissais, néanmoins, c'est à votre mot : "Se dire "écologiste" et persévérer dans l'alimentation carnée et ovo-lactée... Juste impensable."

Certes, c'est l'expression d'un point vue, mais il n'est pas franchement amène...

C'est vrai, ils sont presque mûrs pour jouer en équipe.

Honnêtement quand les trois quarts des candidats font des galipettes réthoriques quant on leur parle d’éoliennes en mer, c’est dur de les prendre au sérieux sur ce qui est censé être le cœur de leur idéologie. 

Ils sont contre les energies fossiles, mais aussi le nucléaire, et quand on leur parle d’éoliennes ils et elles répondent des trucs lénifiants sur les circuits cours (et le même troc!). On est pas sorti de l’auberge...

Je le porte pas spécialement dans mon cœur mais au moins Jadot a pas noyé  le poisson dans du bullshit new age quand on lui a posé la question (et Rousseau a vaguent dit que c’est des choix difficiles).

On voit là l'intérêt stratégique du mouvement associatif et des collectifs citoyens qui mettent la pression pour que les élus se conforment à leurs engagements.

mettre la pression sur un groupe "écolo"  constitué et élu est des plus difficile

L"écologie" strasbourgeoise est bien installée dans leurs pouvoirs et ne semble plus s'intéresser

a la l'écologie fondamentale -ils sont dépassés par la gauche qui n'en a rien a foutre une fois élue .....

AMERTUME

 

Merci à Médiapart pour l’organisation de ce débat.

Débat parfois intéressant, en mélangeant les propositions des cinq candidats , on devrait pouvoir en tirer quelque chose qui tienne à peu près la route.

Mais à aucun moment on ne parle de rupture avec le libéralisme ( j'allais écrire capitalisme, mais beaucoup pense que c'est un gros mot ).

Mélenchon est invité à Mediapart ? Poutou ?

J'ai trouvé ce débat excellent, comme d'ailleurs le précédent sur LCI. Celui sur France-Télévision était moins profond à cause de l'arrogance des trois journalistes voulant imposer des réponses à leurs critiques mainstream.

J'ai particulièrement apprécié les interventions de Delphine Batho qui a parlé notamment de réduction indispensable "des besoins de mobilités contraintes ". Elle avait dit sur LCI : "La boussole, c'est la démobilité". Enfin, et c'est je crois la première fois, une candidate nous parle de l'enjeu capital de modifier notre façon de vivre la ville, comme l'écologie doit être, et pas autre chose, une façon différente d'habiter la planète. Le prolongement de cette orientation, c'est évidemment la refonte complète, et tout à fait réalisable, de notre urbanisme, et j'espère que le candidat ou la candidate élu(e) développera cette idée, source d'une diminution très significative des pollutions et du CO² en même temps que d'amélioration de la santé et du plaisir de la ville.

  • Nouveau
  • 11/09/2021 09:47
  • Par

Dans le programme écolo je lis développement des médecines alternatives ... De quoi parlent ils exactement et jusqu'ou veulent ils aller ... Comme si on ne voyait pas fleurir dans tout le pays profusions  de xxxxpathe  (naturo/ etio....)
Comment à la fois produire un discours cohérent, et scientifique contre les pesticides et autres nuisances et  l'abandonner ensuite pour promouvoir les patamédecines 

  • Nouveau
  • 11/09/2021 09:59
  • Par

Les candidats à la candidature "écolo" devraient déjà proposer un programme écrit de rupture avec le système économique néo libéral actuel!

Nous en avons assez de nous faire servir des crêpes à la choucroute avant chaque élection et surtout de devoir les manger après.

Tapez "eelv programme", vous tomberez direct sur le programme d'Eelv.
Enfin si vous avez internet …

Programmes qu'il faut respecter...

Vous allez tomber des nues!!!!une fois élus du GRAND N'IMPORTE QUOI

Que de l'esbrouffe....Malheureusement

J'ai lu le volet taxation financière, ça m'a l'air assez réfléchi au contraire. Mais je dois admettre que sur le sujet, je suis plutôt bon public …

Je vous remercie pour ce débat fort intéressant, et vos journalistes ont été bon-ne-s, on a pas eu de questions sur l'éducation, mais on a eu 3 heures de débats intéressants, ce sont apparemment de vrais écolos (ce qui ne fut pas toujours le cas dans leur parti) les nuances sont malgré tout réelles. Me concernant, je les espère de bonne foi, mais par rapport à la France Insoumise qui parle aussi d'écologie depuis pas mal de temps, et  qui ont fait le taf depuis le début de l'ère "jupitérienne" à l'assemblé, je les ai trouvé plus silencieux tout au long de ces sombres années. J'aurai vraiment voulu savoir s'ils et elles ont conscience de cela. Le parti des verts avec cette idée inconditionnelle de l'Europe (qui tel qu'elle est demeure affairiste), a fourni quelques ministres à Macron et pour moi c'est un peu là que ça m'embête un peu. Du coup, j'ai tendance à faire plus conscience à Delphine BATHO  voir Jean-Marc Governatori   . Il faut qu'il fasse le ménage dans leur parti...

La majorité des écolo baissent leurs culottes une fois élus 

Voir mon blog

Pesticides, épandage : n'y a-t-il pas des études sur les conséquences des pesticides sur la santé (Parkinson, tumeurs, cancers...) de qui vit à proximité des champs et/ou en consomme la production ? Avec des résultats à diffuser bien plus largement ?

Pas inintéressant …

Cependant, comme dit Piolle, il y a consensus entre eux sur 90% des questions, sinon plus.

Pourquoi 5 candidatures à la candidature alors ?

pour la démocratie, sans aucun doute... Non ?

- 3 partis distincts sont représentés par ces 5 candidats : Il s'agit déjà là d'une union des verts, pas mal.
- Ensuite, le scrutin ouvert est une pratique de démocratie directe : ça rejoint, en acte, leur respect unanime des résultats du Grand Débat Citoyen initié par Macron et méprisé par le même.
- Enfin, le consensus est l'expression d'une maturité politique.

Bref je me suis inscrit, ai donné mes deux euros et voterai d'ici quelques jours.

le POUVOIRundecided

Si ils restent tous soudés en une équipe solide ils iront  loin.

C'est curieux mais les verts français sont comparés très défavorablement aux verts allemands mais pour le moment les verts allemands s'effondrent dans les sondages. L'équipe à laquelle ils avaient confié la campagne des élections du 26.o9 s'est révélée être une bande d'amateurs qui se vantaient de ne pas avoir d'expérience du gouvernement, puis s'est montrée peu regardante sur l'argent et enfin ne pas hésiter à publier du copier coller. En fait ce que les éditocrates français trouvaient de bien chez les verts allemands c'est leur moindre remise en cause du système néolibérale!!

J'ai aussi trouvé les participants au débat bien optimistes sur la possibilité des verts allemands de gagner. J'espère que cela n'est pas le point central de leur stratégie européenne !

Cela dit, après le Brexit, la renégociation des traités européens n'est plus aussi impossible qu'avant (en 2005 par exemple) : l'Europe ne peut plus se permettre de perdre des poids lourds de la construction européenne. Tout le monde a bien compris que l'adhésion des citoyens au projet européen était faible. Et, à gauche, tout le monde a aussi compris que les "solutions" européennes (pour la Grèce par exemple) menaient au chaos. Donc, il y a une petite marge de manœuvre.

. . Mais à quoi pensent les Verts ? Je pleure chaque fois que je lis ou entends un membre d'EELV chanter la tendresse verte en bleu-ciel ou en rose-bonbon . . en oubliant "naturellement" de considérer les lois réelles de la physique réelle. La machine infernale thermodynamique est lancée irréversiblement, le dérèglement est inexorable, il atteindra dans 10 ou 20 ans à peine des niveaux insupportables, y compris dans nos riches pâturages. Le chaos est certain et se manifeste déjà cruellement, par anticipation, sous mille formes de barbaries exercées par les plus forts sur les plus faibles, les plus riches sur les plus pauvres, les plus malins sur les plus naïfs, etc.

. . La question n'est pas de savoir si l'humanité disparaîtra ou pas, mais de savoir si elle saura "mourir dans la dignité" en minimisant les souffrances du plus grand nombre.

. . Il faut être sacrément embourgeoisé en vert-bohème pour débattre des soins palliatifs terminaux de l'humanité avec un tel pacte de non-agression entre européisme-vert et écoféminisme-pudique, . . pour ne citer que les extrêmes du spectre vert-tendre.

.  . Il n'y a que deux scénarios EELV 2022 possibles, l'unité molle (qu'ils adoptent pour que l'élu espère être soutenu) ou la scission. S'ils en restent à l'unité molle ils fondront tel un bonbon-bobo. S'ils éclatent, alors peut-être quelques-un.e.s (très bobo la typo inclusive)  apporteront leur concours à l'Union Populaire qui s'efforce d'exister autour de l'Avenir en Commun. Qui votera verra . . ?!

Ce qui est étonnant c’est le paradoxe de la critiqye du presidentialisme par le MDP et par au mins 3 des 5 candidats et à quel point le débat et la démarche de la primaire renforce le dispositif plébiscitaire de l’élection présidentielle.

La question préférée était tout de même: «  Vous, président.e…  ? ». 


Bien relevé , comme preuve s'il en était besoin, que certaines idées exposées pourtant clairement par la rédaction de Mediapart n'ont pas encore infusées dans la tête de tous les journalistes.

Ce débat pouvait être l'occasion de plébisciter des formes de gestion collective d'organisation.

Le régime présidentiel actuel ayant démontré son inadéquation aux enjeux environnementaux et sa nocivité pour la population depuis trop longtemps.

IL y a désormais l'écologie des villes  -bobos- vélos éclectiques -arbres dans des conteneurs-brumisateurs-

et les écolo des champs - défenses des zones non constructibles zones de préservation de la nature-lutte contre les pesticides-culture bio-élevages bio- lait bio payé a son juste prix-etc

deux mondeswink

le problème c'est que la majorité d'élus sont du premier et que souvent ce sont les autres partis qui sont plus "écolo" que les écolo

PS j'ai voté écolo.......Et je le regrette a STRASBOURG

Merci pour le rappel des faits.... petite dernière après le biogaz, le bio méthane, les gaziers ; les énergiculteurs les bureaux d'étude proche de Négawatt ont inventé le bioCO2 et bien celui là ne pollue pas... en fait c'est la même molécule ne vous y trompez pas, et comme quand ils nettoient le biogaz pour en faire du biométhane pour être injecté dans le réseau il y a  40% de ce CO2 qui se barre dans l'atmosphère qui est bioCO2  trop fort..

les méthaniseurs sont alimentés bien sur en biodéchet

  • Nouveau
  • 11/09/2021 13:40
  • Par

Pour la prochaine élection présidentielle nous réclamions la présentation des projets.Dans ce débat vos journalistes et les candidats écologistes sont allés dans ce sens. Débat intéressant et bien conduit par vos journalistes.

Merci à Mediapart . Cela est à renouveler avec les autres candidats.

  • Nouveau
  • 11/09/2021 14:37
  • Par

Merci à Mediapart pour l’organisation de ce débat. C’est ce que j’attendais pour me décider 

Monsieur et madame sont allés en vacances à la montagne dans un camping avec un camping car !... Près de 600 km par autoroute et petites routes de montagnes bien de chez-nous. Avec un « Pilote randonneur » s'il vous plaît, plus une remorque sur laquelle monsieur y a mis « sa moto » et madame « son vélo électrique. » Ils ont tout à bord. Douche, sauna, cuisine, réfrigérateur, télé, musique. Ils sont contents. Ils passent de bonnes vacances…

Quand il faudra diminuer l'empreinte carbone et supprimer le diesel ça va leur faire un choc !…

Et la liberté de chacun alors !...

quand j'entends de pareilles stupidités sur l'énergie, je me demande s'ils sont intelligents ou simplement démagos. Dans un monde dont la vision est 6 mois pour les actionnaire et les prochaines élections pour les partis, il est impossible de faire de l'écologie: produire plus d'énergies vertes, c'est produire encore plus de CO2 qu'avant (béton, acier, cuivre, terres rares, etc).

L'écologie ne devrait qu'avoir que quelques mots à dire: il faut arrêter de produire plus et n'importe quoi, il faut entretenir et réparer (fabriquer une nouvelle voiture, même électrique, pollue beaucoup plus que de garder longtemps son vieux diesel).

Surprenant, rien sur la méthanisation et les problématiques liées!!! Pourtant EELV  a porté le débat au Sénat avec une mission dont le rapporteur est Daniel Salmon .

Il faut lire le rapport de France Stratégie qui annonce 45% de la Surface Agricole Utile qui sera dédiée aux cultures méthanisables...

Il faut savoir aussi que pour enjoliver les choses, le gaz naturel (GN) est devenue gaz fossile. Pour rappel dans 1m3 de GN il y a 90% de gaz méthane; Dans 1m3 de "gaz agricole"-je trouve le mot biogaz inadéquate- il y a 60% de méthane et 40% de CO2 qui est relâché dans l'atmosphère, quant à la combustion c'est le même volume de CO2 donc en gros le "biométhane pollue plus... je continue plu tard

  • Nouveau
  • 12/09/2021 12:58
  • Par

et pour les déchets nucléaires je propose de les stocker sous l’Élysée.

Petite variante : enfouir l’Elysée.

J’aimerais comprendre, aux élections présidentielles comme à celles de nos Députés, on choisi parmi des porteurs de programmes d’organisation de la société, avec des sujets qui touchent l’organisation de l’emploi, de l’éducation, de la santé, et j’en passe. Les candidats qui se présentent pourraient-ils faire abstraction de l’écologie, s’engager aussi sur ces questions ? Avoir des candidats porteurs d’un programme sur l’écologie et rien sur le social, l’emploi, l’éducation, la santé, c’est pour être élu Président, parlementaire ?  Nous avons eu un Ministre de l’écologie, mes respects M. Hulot, qui ne manquait pas de détermination mais d’argent et de considération et qui a fini par tirer l’échelle, que ferait de plus un candidat écologiste élu pour la santé, l’éducation, la culture, et tout le reste. J’aimerai comprendre. 

Excellent débat proposé par Médiapart. La qualité des intervenants est certaine et variée, mais il sera difficile aux autres partis qui se soumettraient à une primaire de faire mieux.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous