De nouveaux témoignages accablent Mgr Anatrella et ses thérapies sexuelles

Par Daphné Gastaldi, Mathieu Martiniere et Mathieu Périsse

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« J’ai peur que nous soyons trop. » Trop de victimes de Mgr Anatrella, alerte Fabien*, dans un texte publié ce lundi 10 octobre sur le site de La Parole libérée, l’association de victimes d’agressions sexuelles dans l’Église. L’homme, qui préfère rester anonyme, a décidé de lancer un appel : il incite les autres patients de Tony Anatrella, prêtre, conseiller au Vatican et psychanalyste sulfureux, à témoigner auprès d’une commission spéciale mise en place par le diocèse de Paris. « A priori, Tony Anatrella exerce toujours. Cette idée m’est vraiment insupportable. C’est grave », s’insurge Fabien auprès de Mediapart. Lui a été abusé sexuellement dans le cabinet de ce religieux éminent, place de la Nation. Il ne serait pas le seul.