L'Agence nationale de sécuritaire sanitaire recommande la fin des cabines d'UV

Par
L'Agence nationale de sécuritaire sanitaire (Anses) recommande au gouvernement d'interdire les UV artificiels, en particulier dans les cabines de bronzage, en raison d'un risque "avéré" de cancer de la peau.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'Agence nationale de sécuritaire sanitaire (Anses) recommande au gouvernement d'interdire les UV artificiels, en particulier dans les cabines de bronzage, en raison d'un risque "avéré" de cancer de la peau.