Un ex-patron des stups entendu, deux magistrates mises en cause

Par
L'ancien patron de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) François Thierry, en garde à vue depuis lundi à Lyon, a vu celle-ci prolongée mercredi, a-t-on appris auprès du parquet de Lyon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LYON (Reuters) - L'ancien patron de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) François Thierry, en garde à vue depuis lundi à Lyon, a vu celle-ci prolongée mercredi, a-t-on appris auprès du parquet de Lyon.