Budget 2010: un député UMP s'alarme des 16.000 suppressions de postes dans l'éducation

Par
Dans un rapport sur le budget 2010 de l'enseignement scolaire, qui sera discuté demain, Yves Censi, député UMP, s'interroge sur la poursuite des réductions de postes dans l'éducation. En 2010, 16.000 postes seront supprimés, essentiellement grâce à la réforme de la formation des enseignants, qui permet d'économiser des milliers de postes d'enseignants stagiaires. Mais «il paraît difficile de maintenir la réalisation des programmesscolaires et le fonctionnement actuel des établissements en allantau-delà dans la diminution des emplois», écrit Yves Censi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son rapport sur le budget de l'enseignement scolaire, qui doit être discuté le 12 novembre à l'Assemblée nationale, le député UMP Yves Censi s'inquiète du rythme des suppressions de postes. Après trois années de coupe (11.200 postes supprimés au budget 2008 et 13.500 au budget 2009), le ministère de l'éducation nationale perd encore 16.000 postes dans le projet de budget 2010, soit près de la moitié des postes supprimés en 2010 dans la fonction publique. «Les gains de productivité semblent avoir été réalisés, écrit Yves Censi. Si l'on veut par la suite continuer à diminuer les emplois, dans une optique de réduction de la dépense publique à long terme, il faudra alors modifier en profondeur le système éducatif et les méthodes d'enseignement.»