Après ses propos sur Pétain, les historiens jugent sévèrement Macron

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron n’en démord pas. Il le répète depuis trois jours : en jugeant « légitime » de rendre hommage aux huit maréchaux de la Grande Guerre, parmi lesquels figure le maréchal Pétain, qui fut, selon ses mots, un « grand soldat » en 14-18, avant de « conduire des choix funestes » pendant la Seconde Guerre mondiale, le président de la République n’a fait qu’énoncer « la vérité historique ». Le tollé qui s’est ensuivi n’est rien d’autre, à ses yeux, qu’une énième « fausse polémique » à ranger dans ce qu’il appelle la « boîte à folie » des journalistes.