Covid dans le secondaire: «Le droit de retrait serait légitime»

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Malheureusement c'est à l'image du président actuel. Une honte.

  • Nouveau
  • 10/11/2020 19:26
  • Par

Covid 19 et liberté d'expression © Sud Radio

Bonus : nouvelle article de Frédéric Lordon, 10 novembre 2020 : (Cap au pire)=> https://blog.mondediplo.net/cap-au-pire

  • Nouveau
  • 10/11/2020 19:51
  • Par

Quand on voit le nombre de cas covid positif extrémement faible 0.06 % au lycée, la mise en place des cours à distance est une aberration. 

En effet, donnez vos sources. Ça ne peut que donner du poids (ou pas, tout dépend de la fiabilité de vos sources) à votre affirmation.

Et ensuite, si le chiffre que vous donnez est juste (ce que je veux bien accepter de croire), pouvez-vous donner le taux de reproduction moyen découlant de ces 0,06% ?

Enfin, combien de décès ont été provoqués par les contaminations originaire de ces 0,06% ?

Bonsoir, je n'ai pas connaissance de décès d'enfants à ce jours ?

Bonsoir, moi non plus, pourquoi ?

Car vous posez la question: Enfin, combien de décès ont été provoqués par les contaminations originaire de ces 0,06% ?

Mais bon, si vous parlez d'adultes alors vous posez une question à laquelle on peux pas, j'imagine, répondre... Et si vous êtes honnête vous deviez savoir qui décède du coronavirus. Voir la vidéo plus haut si nécessaire.

Bonne soirée :-)

PS: Ce qui est dit dans la vidéo, n'est-il pas plus intelligent de cibler les personnes à risque que d’emmerder toute la société ? A t-on évalué le bénéfice risque ? Combien de temps les gens, artisans, etc... pourront-ils tenir sans revenus ?

Cibler et soutenir les personnes à risque me semble être la solution la meilleur !

Cordialement

Ce qui est dit dans la vidéo, n'est-il pas plus intelligent de cibler les personnes à risque que d’emmerder toute la société ?

non c'est complétement con; parce qu'en plus d'être une mentalité eugéniste ça marche pas; les personnes à risque ne vivent pas dans une bulle; elles ont des familles des enfants; comme le prouve le "succès" du confinement des milliers de personnes à risques dans les EPHAD".

Bon ba il est alors urgent d'attendre et de mettre des masques en papier ^^

Bon courage :-)

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Source fiable d'un lycée que je connais bien, aucun décès d'élèves dû au covid, si c'était le cas, il y a longtemps que les medias nous auraient passé cette information en boucle sur les chaînes d'infos. 

Source fiable d'un lycée que je connais bien, aucun décès d'élèves dû au covid, si c'était le cas, il y a longtemps que les medias nous auraient passé cette information en boucle sur les chaînes d'infos. 

Je parle d'adultes en effet.

Il est extrèmement compliqué de répondre à cette question, je vous l'accorde.

Mais alors pourquoi la poser ? Parce-qu'en bout de chaine de contamination, il y a des malades et des morts, et que citer un chiffre brut (0,06%) sans plus d'analyses, n'a à mon sens aucune pertinence, s'il n'est pas mis en corrélation avec d'autres chiffres.

Bien sûr, 0,06% (si toutefois ce chiffre est juste), c'est infime. Mais, je le répète, combien de contaminations découlant de ces 0,06% ? Combien de personnes malades dont l'origine de la contamination est dans ces 0,06% ? Et combien de peronnes gravement malades ou mortes découlant d'une contamination originaire de ces 0,06% ?

Bien entendu, je ne demande pas de répondre à ces questions. Bien trop compliqué. Je veux juste montrer qu'un "petit" chiffre peut potentiellement avoir des conséquences dramatiques (le fameux battement d'ailes du papillon).

 

À JULES 2 :

"Source fiable d'un lycée que je connais bien"

Ah oui, ça c'est de la source super fiable. Nous voilà convaincus laughinglaughinglaughing

C'est au moins une information pour la quelle je suis sûr , mais au lieu de critiquer mes infos essayer de vous renseigner par vous mêmes, vous serez peut-être surpris des résultats.D'ailleurs médiapart est un bon journal d'investigation, il l'a prouvé par le passé , il pourrait mener son enquête.Je vous rapelle qu'à toutes fins utiles que 0,06 % ça fait moins de 1 cas covid pour 1000 élèves alors votre argument de la contamination en bout de chaîne ne tient pas.

Si vous en êtes sûr, tant mieux. Et je ne demande qu'à vous croire. Mais ça ne constitue pas une "source fiable". Dit comme ça, ça s'apparente plus à une rumeur qu'à quelque-chose de fiable.

Si votre chiffre est juste, je vous rétorque alors qu'1 cas pour 1000, ça fait 100 cas pour 100 000 : ça correspond au seuil d'alerte. Ce n'est pas rien.

Sinon, moi, j'ai trouvé une source fiable : Santé Publique France. Les chiffres datent d'il y a 3 semaines, et l'épidémie s'est encore propagée depuis :

"Selon les derniers chiffres de Santé publique France, le taux d'incidence (le nombre de cas positifs pour 100.000 personnes par semaines) chez les 0-9 ans est beaucoup plus faible que dans les autres catégories d'âge : 63,3 pour la semaine du 18 au 24 octobre contre 632,2 chez les 20-29 ans, 512,8 chez les 30-39 ans ou encore 431,2 chez les 50-59 ans. Il est toutefois de 308,9 chez les 10-19 ans."

Lien :

https://www.lejdd.fr/Societe/Education/covid-19-pourquoi-le-gouvernement-reflechit-a-laisser-les-ecoles-ouvertes-4001720

Donc, selon Santé Publique France, ça donne "308,9 chez les 10-19 ans." Je pense que si l'on prend la tranche d'âge 15-19 ans, ce chiffre augmente encore. Mais je n'ai pas encore trouvé de source fiable pour justifier cela (je vais voir si j'ai le temps) wink

Donc, si je résume : vous proposez sans source fiable 100 cas pour 100 000. Moi je vous en propose 3 fois plus à partir d'une source fiable.

On fait quoi ? On continue ?

Oui, l'école élémentaire est la grande oubliée... je ne parle pas des élèves mais des enseignants !

Dans l'échelle des valeurs de notre "Education  Nationale", le professeur des écoles est la dernière roue du carrosse, pour ne pas dire de la guimbarde. Sa santé, le Ministre s'en contrefout complètement alors que c'est dans les petites classes que les gamins, principaux porteurs sains potentiels, sont les plus incontrôlables, et souvent les plus agglutinés par comportement instinctif et manque d'espace, d'autant que les enseignants absents ne sont jamais remplacés ce qui surcharge encore plus les classes de leurs collègues*... et quand ceux-ci ont plus de 50 ans voire de 60 ans, Blanquer met délibérément leur vie en danger !

Il va avoir des morts sur la conscience et j'espère bien qu'il sera trainé en justice pour ça !

* la maigre paie en dissuade beaucoup, et notamment les célibataires, de s'absenter malgré les risques !

Bonsoir, et Mediapart qui légitime le dédoublement en collège , donc pas dans les écoles, ne s'est pas posé la question de savoir si enseigner à des enfants avec un masque qu'on leur impose aussi des 6ns maintenant nos avait un sens ?

Quant au distancier, il n'est pas la seule solution possible quand les élèves ne sont pas au lycée contrairement à ce que martèlent les médias quand ils disent 50 50. Qu'ils s'informent et lisent la circulaire en ligne sur le site du ministère.

 

Sur les grèves et/ou le droit de retrait

Blanquer, ce jour à l'assemblée: "il y a 8.8% de grévistes" (avec une certaine satisfaction, voire ironie). Je vous passe la mise en scène avec une élue du modem qui lui pose une question de toute évidence "téléphonée" pour que le ministre puisse faire sa propagande habituelle. 

Qu'en est-il? A-t-on des stats?

Dans mon lycée 45%, mais au collège à côté 10%. La réalité des chiffres globaux est difficile à percevoir. On a misé localement que si nous etions beaucoup en grève, notre proposition de protocole aurait plus de chance d'être acceptée par le dasen, le blankerr local

 

Merci,

J'ai connu une époque où il y avait une certaine unité autour d'une analyse globale de la situation. Manifestement, aujourd'hui, chacun regarde son nombril: le reflet d'une société perdante. 

Les chiffres du ministère sont comme pour les manifs, orientés, comme à la poste ou pour les cheminots. Le ministère compte sur tous les personnels y compris ceux qui ne sont pas au boulot ce jour là, dans le secondaire. Ceci étant, le syndicat majo du secondaire annonce 40 pour cent et cela me paraît beaucoup au national. Entre les deux donc et moins dans le primaire. La colère et le ressentiment sont grands, chez les agents aussi mais les collectifs de travail et l'action faibles. Comme ailleurs, sauf que nous on bosse avec des jeunes et faudrait leur montrer l'exemple.

Ah oui, c'est vrai ça, le comptage des absents pour faire baisser la moyenne des grévistes... Ils ne reculeront devant aucune mesquinerie. Même citer Jaures...

Ce Blanquer est un Tartuffe. 

Pour ce qui est des contaminations en lycée, elles se multiplient. Ce sont principalement des cas bénins, ou juste des cas positifs, mais qui peut savoir le danger encouru, et qui est vraiment à risque ? Beaucoup d'enseignants sont malades, ils ne sont pas tout jeunes, et certains ont peur. Contrairement à la propagande du ministère, rien, absolument rien n'avait été "préparé depuis juillet", même pas après la décision de reconfiner ! Mais ce n'est rien à côté de ce qu'on fait subir aux soignants... Une chose est sûre, on nous mène en bateau : hier soir, nouveau revirement, BFM TV se la jouait "tout va bien, on dédramatise", sur un plateau rose et tout sourire...

Blanquer, lui, vient de faire d' une pierre deux coups, juste en surfant sur la vague covid : mettre en place l'enseignement numérique, et le contrôle continu pour le bac... 

Inespéré !

Tartuffe. En moins drôle et plus dangereux. 

"Tartuffe. En moins drôle et plus dangereux."

D'autant plus quand le metteur en scène ne s'appelle pas Molière mais Macron : la pantomime tourne directement à la tragédie... d'autant que Macron adore les cérémonies mortuaires !

Oui, sauf que des enseignants, qui ont fait valoir leur droit de retrait, très légitime dans les circonstances, ont été déclarés comme grévistes... 

 

Oui, je sais. Et je suis bien placé pour le savoiryell

  • Nouveau
  • 11/11/2020 04:01
  • Par

La psychose s'est emparé de certains enseignants, quand on voit le nombre de cas covid dérisoire au lycée, cette grève est une honte. 

Ah voilà, vous vous révélez enfin. Il me semblait que vos 0,06% cachait une forme de "profophobie".

Je vous rajoute de suite dans ma liste des trolls anti-profs wink

Alors là vous vous trompez , j'ai toujours soutenu les enseignants notamment contre la réforme du lycée.Mais que l'on demande les cours à distance pour moins de 1 cas covid pour 1000 élèves oui c'est extrêment exagéré.Le mot psychose est peut-être un peu fort, mais lorsque l'on prends des décisions pour moins de 1 cas pour 1000 élèves , on n'est plus dans le raisonnement mais on agit par la peur, cela dit je ne peux pas trop leur en vouloir avec les images à longueur de journée de patients intubés dans les services de ranimation, le président qui annonce 400 000 morts ( sans préciser le délai) si l'on ne confinent pas alors alors que l'on a eu 30 000 morts en 10 mois .

1 cas pour 1000 élèves, c'est un porteur sain susceptible de transformer tous ses copains en autant de porteurs sains qui retourneront contaminer leurs familles après avoir contaminé leurs profs au passage !

Le problème ce n'est pas la santé des gamins, c'est celle des adultes,

nom de dieu !

JuinSauf si le cas covid est isolé crénon d'une pipe. Cela ne fait même pas un cas pour 1000 . Le 1er confinement a fait un million de pauvres selon les associations caritatives parmi ceux qui vont tomber dans la précarité, combien vont décédés ? À l'hôpital les infirmières qui sont testés positifs au covid sans symptômes sont obligés d'aller travailler. 

Par ailleurs l'oms à fait la déclaration suivante:

L'OMS s'inquiète de l'"explosion" des cas en Europe. "Nous ne pouvons pas nous relâcher", a prévenu jeudi l'Organisation mondiale de la santé, alors que l'Europe connaît actuellement une "explosion" du nombre de cas de Covid-19. Mais les écoles doivent rester ouvertes "jusqu'au bout" et n'être fermées qu'en dernier ressort car "nous ne pouvons pas nous permettre une génération perdue du Covid-19", estime le directeur de la branche européenne de l'OMS, Hans Kluge, qui ajoute qu'"il n'y a pas de raison de dire que les écoles sont un des vecteurs principaux de la transmission". 

Sur le terrain des chiffres, vous avez un peu de mal quand même.

En 10 mois, on est en France à 40 000 morts, non pas 30 000. Et ce malgré un confinement strict de 2 mois au printemps. Le nombre de 400 000 est énorme, je vous l'accorde. Et je ne me risquerais pas à dire combien il y aurait eu de morts sans confinement, ce n'est pas dans mes compétences. Pour simplifier, de ces 40 000 morts, 30 000 sont dus à la 1ère vague, et 10 000 à la 2ème vague en cours (on verra à combien ça se chiffre lorsqu'elle sera retombée).

"Sauf si le cas covid est isolé crénon d'une pipe."

Sauf que le cas covid est isolé s'il a été détecté, et beaucoup de cas positifs ne sont pas détectés.

Que le confinement de ce printemps ait été une catastrophe, socialement comme économiquement, personne ne peut le nier. Et très honnêtement, que les écoles ferment, je ne suis pas pour. Mais alors que ce gouvernement, à commencer par Blanquer, propose un protocole sanitaire digne de ce nom, afin de protéger les lycéens, les personnels, les familles de tout ce beau monde, et en prolongement la société dans son ensemble !! Car c'est de ça qu'il s'agit ! Pas de fermer les écoles, mais de les rendre plus sûres, sanitairement parlant.

C'est d'ailleurs pour cela que des enseignants faisaient grève hier : garder les écoles ouvertes, avec un protocole sanitaire digne de ce nom. En lycée, selon les profs, ça passe par une partie des cours en visio et des cours en demi-groupes. Ils ont leurs raisons et je les comprends. Mais vous avez le droit de le voir autrement.

Au 30/09/2020 nous étions à 31958 décès et au 31/10/2020 à 36788 décès source infographies.

 

Félicitations aux deux enseignants. Ils s'expriment remarquablement, beaucoup mieux que les ministres. Une leçon d'intelligence et de dignité.

Le COVID 19 a une qualité il fait la démonstration de la médiocrité de la France avec son niveau de réflexion au plus bas. Ceux qui dirigent la France depuis des décennies, n'ont pas évolué, ils raisonnent toujours avec une pensée locale et une action globale alors qu'il faut penser global et agir local.  Quand on réalise que pour 10.000 personnes en réanimations à venir, soit 100 par département , ils confinent une économie et 67 millions d'habitants, nous atteignons le sommet de la médiocratie.
Le Problème majeur est le nombre de lit de réanimation en 2 décennies , les gouvernants français en ont supprimé + de 40.000. Les Allemands en ont 40.000 alors que la France en a 5000. De plus durant ces décennies l'administration de santé n'a cessez d'augmenté en effectif au détriment des soignants . D'ailleurs les Allemands ont moins d'administration et plus d'effectifs soignants dans leur administration de santé.
Le mot République en France que certains utilisent à tout bout de champ.

La Ripoublique serait préférable !
La France depuis quelques décennies est une suite de mensonges sur lesquels beaucoup trop de citoyens sont d’accord et cela rend son redressement impossible ou très , très difficile.
« Plus une société se détourne de la vérité, plus elle déteste ceux qui la disent. » George Orwell
La France a cruellement un déficit culturel et que disait Jean Rostand à ce sujet : Qu’est-ce que la culture ? cliquez pour lire la suite :
https://developpement-mental-semantique.com/la-culture-en-france-cest-ce-qui-manque-le-plus-en-france/


J'espère que d'ici quelques années encore le délit de négationnisme en sera toujours un , et qu'il y aura des rescapés de l'écatombe qui s'annonce , avec les différentes mutations du virus déjà présentes et qui s'annoncent , pour mettre en face de leur responsabilités , ceux ,tels vous , qui se la jouent rebels de pacotille derrière leur clavier . Enfin constat évident , par le vocabulaire, que ce sont souvent des casques à pointe ou apparentés ....

"ils confinent une économie et 67 millions d'habitants "   surprised

Ils confinent rien du tout puisque toutes les entreprises, les écoles et les grandes surfaces restent ouvertes !

Ils punissent les petits commerçants et les citoyens en les privant de tout loisir juste pour masquer l'impéritie de ce gouvernement qui ne se soucie que de la santé de la bourse !

             MACRON MET LES LYCÉENS AU GARDE-À-VOUS

       

Le Média           9 280  vues

MACRON MET LES LYCÉENS AU GARDE-À-VOUS

"     Mardi 10 novembre les élèves du lycée Colbert à Paris tentent de bloquer leur établissement pour protester contre les insuffisances du protocole sanitaire de l'Éducation nationale.

Malgré l'heure matinale la police les attendait et charge violemment les bloqueurs. La semaine dernière un autre tentative de blocus avait déjà donné lieu à des images de violences des forces de l'ordre. Le blocus n'aura pas lieu, mais pas de quoi décourager les lycéens.

"Là, on nous a clairement menacés. On nous a dit : Vous avancez, on charge. Comme lycéens, en tant que mineurs, les seules manières de se faire entendre, c’est les blocus. Les manifs, on est cachés par la foule et les blocus lorsqu’on est devant un lycée, ça bouge. Les gens, ils voient. Au moins pour nous, on se dit au moins on a essayé de faire quelque chose. Même si ça ne marche pas, au moins on a essayé. Et on continuera jusqu’à ce que ça marche, ça c’est sûr" confie Noa élève en première. Les lycéens affirment se battre pour leur santé. Élisa également élève à Colbert conteste les récentes déclarations rassurantes du ministère : "Ils disent qu’il y a un protocole sanitaire plus dur. Mais pour le moment, à part avoir une salle principale, on se retrouve quand même avec 15h-16h de cours, tous mélangés suite aux spécialités. Quand, je regarde mes camarades dans le privé, qui ont des cours à distance, des cours en demi-groupes avec une vraie organisation, nous ici il ne se passe absolument rien." Ces mouvements lycéens sont solidaires des professeurs, également en grève ce mardi pour réclamer plus de mesures sanitaires contre le Covid-19. La semaine dernière Jean-Michel Blanquer a accepter que les lycées aient le droit de dédoubler leurs classes et de faire du distanciel pour réduire les risques de contamination. "

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous