En Savoie, pourquoi une deuxième vague de Covid-19 en forme de tsunami?

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chambéry (Savoie). – « Face à une telle cochonnerie, il faut surtout rester modeste. » Éric-Alban Giroux dirige le petit hôpital de Saint-Jean-de-Maurienne (8 000 habitants), en Savoie. Il a beau tourner et retourner l’équation en tout sens, il ne trouve pas l’explication. Durant deux semaines, fin octobre début novembre, son établissement a été débordé en quelques jours par un soudain afflux de malades du Covid-19. Les services étant vite saturés, les équipes ont évacué des malades à Chambéry, où la situation n’était pas meilleure.