Des « antifas » traités de fascistes : les perversions sémantiques de l’extrême droite se banalisent

Comment les militants « antifas » sont-ils devenus des fascistes dans certains médias ? Les antiracistes, les nouveaux racistes ? Retour sur l’efficace travail de sape lexical mené par l’extrême droite.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Collabos ! Collabos ! » Ce sont les cris lancés par des militants d’Éric Zemmour, dimanche 5 novembre, à son meeting de Villepinte, aux journalistes accusés d’hostilité envers leur candidat. L’infamie du qualificatif, rattaché à la Collaboration avec l’occupant allemand, peut surprendre de la part des partisans d’un candidat qui a entrepris, justement, de réhabiliter le maréchal Pétain.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal