Hollande, le moment de vérité

Par

L'immense manifestation en mémoire des victimes des attentats de Paris marque un tournant du quinquennat. Et pose de nombreuses questions. À commencer par les enseignements politiques qu'en tirera le président de la République, dont le premier ministre parle déjà de « guerre contre le terrorisme ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Hollande s'est un peu attardé. Pour saluer les familles des victimes des attentats de Paris, les plus meurtriers en France depuis 1962. Pour prendre dans ses bras, devant les caméras, l'urgentiste Patrick Pelloux, chroniqueur à Charlie Hebdo, que le chef de l’État connaît bien.