Les Français favorables à une loi contre les "fake news", selon un sondage

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

La gouvernance par les nombres est "en marche".

  • Nouveau
  • 11/01/2018 22:20
  • Par

Colin POWEL et BUSH on s'en souvient ! tant de manipulations et mensonges depuis des décennies La françafrique et ses basses ouevres tant de FAKES NEWS

Fake-news, fait alternatif...

  • Nouveau
  • 11/01/2018 23:33
  • Par

Ceci était un référendum .......

S'il faut compter sur l’enfumage institutionnel pour être informé ... on est vraiment mal barrés.

Opération de manipulation en cours ...

Nul elle existe deja... mais pour se donner de l importance on rajoute des lois... c est ça la France des montagnes de lois plus ou moins appliquées sans parler des decrets d application jamais sorti voire de lois contradictoires. Du pur tradition enarque stupide... Franchement il n y avait aucun candidat vraiment reformiste et respectueux des citoyens dans cette presidentielle.. que des representants d interets perso de tribus se faisant la guerre pour imposer ses vues aux autres comme aux usa. Riche en pognon pauvre en idees. Et à la prochaine on se farcira Wauquiez....
  • Nouveau
  • 12/01/2018 08:33
  • Par

Fake news, Jupiter aimerait s'en faire des Augures .

  • Nouveau
  • 12/01/2018 09:08
  • Par

Les esprits mal tournés, et ceux disposant d’un peu de mémoire et de quelques archives, feront également remarquer que la diffusion de fausses nouvelles n’est pas apparue avec la création des réseaux sociaux : si les médias dits traditionnels vérifient, contredisent et rétablissent les faits, il ne fait aucun doute qu’il leur arrive également de diffuser des mensonges, et plus fréquemment encore des informations biaisées ou tronquées.

C’est ce que rappelle l’article du Monde Diplomatique dans lequel Pierre Rimbert liste les principales fabrications médiatiques sur les questions internationales des trente dernières années, des faux charniers de Timişoara aux preuves imaginaires de la présence d’armes de destruction massive en Irak.

http://www.acrimed.org/Post-verite-et-fake-news-fausses-clartes-et

 

"Dans un univers où le succès est de gagner du temps, penser n'a qu'un défaut mais incorrigible : en faire perdre". Jean François Lyotard . Philosophe.

  • Nouveau
  • 12/01/2018 11:58
  • Par

J’ai du mal à comprendre certains commentaires, j’admets sans problème que les Français soient favorables à une loi contre les "fake news", car nous avons souvent l’impression d’être manipulés et nous n’avons pas toujours le temps de nous faire notre propre opinion sur tous les sujets. Je comprends donc que l'on puisse être favorables à des mesures qui permettront (essaieront ?) de limiter (« endiguer » semble trop optimiste) la propagation de fausses informations, sans être inconscients sur la potentielle dangerosité pour la liberté d’expression.

On va pouvoir créer des assocs et attaquer nos gouvernants et les media à leurs bottes DIX FOIS PAR JOUR. Effet boomerang garanti.
On va pouvoir créer des assocs et attaquer nos gouvernants et les media à leurs bottes DIX FOIS PAR JOUR. Effet boomerang garanti.
On va pouvoir créer des assocs et attaquer nos gouvernants et les media à leurs bottes DIX FOIS PAR JOUR. Effet boomerang garanti.
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale