Laurence Parisot sur l’affaire Duhamel: «Il faut casser cet entre-soi»

Dans « À l’air libre » lundi, l’ancienne patronne du Medef Laurence Parisot, membre du conseil d’administration de Sciences-Po, est sur notre plateau. Également au sommaire : un point sur la loi réaffirmant les principes républicains avec le président de la Fédération protestante et le grand rabbin de France.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

«À l’air libre », l’émission qui ouvre en grand les fenêtres !

Au sommaire : 

➡️ Les suites de l’affaire Olivier Duhamel accusé d’inceste dans un livre (notre article ici). Choc et remous à Sciences-Po Paris, dont il présidait le conseil d’administration : notre invitée est l’ancienne présidente du Medef Laurence Parisot, qui siège dans ce conseil. Elle prend la parole pour la première fois. Et également un reportage sur place.

➡️ Les représentants des cultes ont des doutes sur le projet de loi confortant les principes républicains qui arrive à l’Assemblée nationale (notre dernier article ici). Le grand rabbin de France Haïm Korsia et le président de la Fédération protestante François Clavairoly sont sur notre plateau.

Contactée pour la préparation de cette émission, la direction de Sciences-Po a affirmé que le directeur de Sciences-Po Frédéric Mion, une fois mis au courant par Aurélie Filippetti, en 2019, a « aussitôt enquêté en interne pour voir s’il existait d’éventuelles plaintes d’étudiantes ou d’étudiants à l’endroit de M. Duhamel. Il n’y en avait pas ». 

Puis il a sollicité un rendez-vous avec l’avocat Jean Veil, associé d’Olivier Duhamel : « Jean Veil lui a dit que cette rumeur circulait dans tout Paris depuis des années et qu’il était difficile d’y accorder du crédit, notamment au regard du soutien sans faille que lui apportait son épouse. Face à ces réponses, sans aucun élément tangible, aucune preuve pour étayer cette rumeur et au regard du silence que la famille avait sur cette affaire, Frédéric Mion en a conclu qu’il ne pouvait s’agir que d’une rumeur malfaisante. D’où sa réelle stupeur lorsqu’il a appris le bien-fondé de celle-ci deux ans après. Sa stupéfaction n’était pas feinte. […] Il est facile aujourd’hui, à l’aune des révélations du livre, de faire une relecture de ce qui aurait dû être fait ou pas. » La direction de Sciences-Po assure que le témoignage d’Aurélie Filippetti a été sa seule alerte : « Absolument personne ne l’avait par ailleurs prévenu. » 

Voir ou revoir toutes nos émissions ici.


À la Une de Mediapart

Politique — Parti pris
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
États-Unis — Reportage
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Violences conjugales — Analyse
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
International — Culture-Idées
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne