Dans le rétro du FN: 1988, ou la tentative de «vendre» la candidature Le Pen

Par Valérie Igounet

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’histoire de la présidentielle de 1988 commence certainement à la précédente. Celle de 1981, pour laquelle Jean-Marie Le Pen n’obtient pas les signatures requises pour être candidat [1] (toutes les notes sont dans la Boîte noire de cet article). À Nantes, le 6 avril 1980, a lieu une de ses dernières réunions de campagne. Devant une centaine de personnes, le président du FN confirme qu’il ne participera pas à cette élection. Un rapport des Renseignements généraux revient sur la « faible assistance » dans la salle, qui « démontre le désenchantement, voire le découragement » des partisans de Jean-Marie Le Pen. Ces derniers « n’avaient d’ailleurs fait qu’un effort très mesuré pour la publicité du meeting ».