Au royaume du secret défense

Par
A ceux qui nous auraient trouvé excessif dans notre chronique des coups d’Etat à froid de la présidence Sarkozy, de ses attaques entêtées contre notre démocratie: en voici un nouvel exemple stupéfiant. Au détour du projet de loi de programmation militaire 2009-2014, le pouvoir veut à la fois étendre et barricader le secret défense, de façon à entraver les éventuelles curiosités de la justice. Il s’agit ni plus ni moins que de créer des forteresses hors du droit, à l’abri desquelles le pouvoir exécutif pourra enfouir ses secrets en toute impunité. Troisième épisode, non prévu à l'origine, de notre série «Qui arrêtera cette présidence?»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette histoire montre ce qui nous menace : l'inattention, l'indifférence, le manque de vigilance. Car elle nous avait échappé alors qu'il n'y a pas plus évidente illustration du propos des deux premiers articles de cette série, « Qui arrêtera cette présidence ? ». Aussi ai-je décidé d'intercaler ce nouvel épisode, dans un feuilleton qui, par conséquent, en comportera cinq. Tout ce que Mediapart entend souligner est ici concentré : la régression démocratique, le coup en douce et le passage en force, la contre-réforme agressive et le démenti des promesses, les privilèges d'Etat et le mépris des libertés, les clientèles protégées et les abus légalisés, etc.