Libertés publiques: le PS sonne l'alarme

Par

Le parti socialiste, présente, mercredi 11 mars, le livre noir des libertés publiques sous Sarkozy, intitulé «La France en libertés surveillées. La République en danger». En 166 pages, les socialistes dressent un inventaire de l'action présidentielle depuis deux ans. Ce réquisitoire implacable tend à démontrer que le PS a réinvesti le cœur des contestations sociétales, s'appuyant sur les associations ayant émergé dans la société civile de gauche. Ce document est resté secret jusqu'au dernier moment.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«L'autre visage de la France d'après.» Cette phrase singeant le slogan de campagne de Nicolas Sarkozy introduit «La France en libertés surveillées», première mobilisation d'envergure du parti socialiste de l'ère Aubry. Après un contre-plan de relance à l'audience relative et un positionnement brouillon sur la grève antillaise, et alors qu'il est traversé par de nouvelles querelles intestines avant les élections européennes, le PS a présenté, mercredi 11 mars, son «livre noir» des libertés publiques sous la présidence Sarkozy.