L'exécutif se veut inflexible face à la grogne sociale

Par
Le porte-parole du gouvernement a écarté dimanche tout geste ponctuel en faveur des retraités pénalisés par la hausse de la CSG alors qu'Emmanuel Macron réaffirmait depuis New Delhi sa détermination à continuer à "réformer en profondeur", mais "avec bienveillance".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS-NEW DELHI (Reuters) - Le porte-parole du gouvernement a écarté dimanche tout geste ponctuel en faveur des retraités pénalisés par la hausse de la CSG alors qu'Emmanuel Macron réaffirmait depuis New Delhi sa détermination à continuer à "réformer en profondeur", mais "avec bienveillance".