Au Sénat, Zuckerberg résiste aux appels à la régulation de Facebook

Par
Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a réitéré mardi ses excuses et assuré aux sénateurs américains que le réseau social s'efforçait de changer à la suite du détournement des données de dizaines de millions d'utilisateurs, tentant ainsi de préserver sa société de toute réglementation plus stricte sans toutefois prendre d'engagements concrets.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON/SAN FRANCISCO (Reuters) - Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a réitéré mardi ses excuses et assuré aux sénateurs américains que le réseau social s'efforçait de changer à la suite du détournement des données de dizaines de millions d'utilisateurs, tentant ainsi de préserver sa société de toute réglementation plus stricte sans toutefois prendre d'engagements concrets.