A Marseille, des associations utilisent un ancien McDo pour distribuer de la nourriture

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Puisqu’ils n’ont pas pu faire avec, ils feront sans. « On utilisera les locaux pour stocker et redistribuer la nourriture, avec ou sans leur accord », affirme Ralph Blindauer, avocat des anciens salariés du restaurant de Saint-Barthélemy, dans le 14e arrondissement de Marseille, qui se sont battus contre sa fermeture. « D’ailleurs, on pense à déposer une plainte au civil contre la direction de McDonald’s pour non-assistance à personne en danger. »