Le Parlement muselé, le mouvement social redémarre aussitôt

L'usage du 49-3 par le pouvoir va-t-il remobiliser la rue? Une journée d'action est annoncée jeudi, jour du vote de la motion de censure au Parlement. Deux journées de grèves et de manifestations sont aussi prévues la semaine prochaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que l’Assemblée nationale se met « en pause », sous le coup du 49-3, le mouvement social fourbit ses armes. Dès 18 heures à Paris, mardi soir, un rassemblement a eu lieu sur le pont de la Concorde, à quelques mètres de l’Assemblée, à l’appel notamment de la commission de Nuit debout Paris, également relayé par les organisateurs de la pétition contre la loi sur le travail. « Plusieurs commissions de Nuit debout Paris dénoncent cette volonté de passage en force. Si Manuel Valls persiste dans cette voie, nous répondrons par tous les moyens légitimes en proportion au mépris affiché », ont ainsi prévenu sur leur site les militants des places.