Palais des festivals de Cannes: les trois millions d’euros suspects de sa rénovation

Par Hélène Constanty

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pendant plus d’un an, le secret a été bien gardé au palais de justice de Grasse. Le cabinet de l’architecte Jean-Michel Wilmotte a été mis en examen pour recel de détournement de fonds publics en janvier 2017. C’est la neuvième mise en examen dans le cadre d’une information judiciaire ouverte le 16 juillet 2012 pour de multiples atteintes à la probité dans l’entourage du député et ancien maire de Cannes Bernard Brochand.