Claude Guéant et ses primes: le procureur est saisi

Par

Claude Guéant, lorsqu'il était directeur de cabinet du ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy, s'est vu attribuer environ 240 000 euros de primes en liquide, des sommes détournées des frais d’enquête des policiers. Mediapart publie le rapport qui vient d'être transmis au parquet de Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un rapport d’inspection a révélé lundi que Claude Guéant, alors directeur de cabinet du ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy, a reçu « à partir de l’été 2002 et au plus tard jusqu’à l’été 2004 » quelque 10 000 euros en liquide par mois prélevés sur les frais d’enquête des policiers. Selon Le Figaro, c’est Nicolas Sarkozy lui-même qui répartissait cette somme « à au moins deux ou trois collaborateurs ».