Les électeurs socialistes fidèles ont déserté ou décidé de tourner la page

De Lille à Marseille, dans des bureaux de vote partout en France, des journalistes de Mediapart ont rencontré d'anciens électeurs socialistes désemparés. Certains ont tenu à maintenir leur vote historique, mais la plupart ont rejoint LREM. Sans scrupules.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

D’un côté, un parti menacé de périr ; des élus qui jouent leur carrière. De l’autre, des électeurs qui désertent. En 2012, le PS raflait la majorité à l’Assemblée nationale. Cinq ans plus tard, ses anciens soutiens, qui l’ont parfois fidèlement soutenu pendant des années, devaient sceller son avenir. Dans des bureaux de vote situés un peu partout en France, les envoyés spéciaux de Mediapart ont parfois rencontré des électeurs soucieux de ne pas tuer le centre-gauche. Mais bien plus souvent, ils ont entendu des citoyens désireux de tourner la page, voire d’organiser un enterrement. (Retrouvez ici l’intégralité de notre Live et toutes les sensibilités politiques exprimées.)