Airbnb contre-attaque face à Paris, Barcelone et Berlin

Lobbying effréné auprès de la Commission européenne, plainte devant la Cour de justice de l’Union… : la plateforme de location Airbnb s’active pour que Bruxelles empêche les élus parisiens, berlinois ou barcelonais de réguler le secteur.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Airbnb lance la riposte. Ces dernières années, plusieurs métropoles européennes (Paris, Berlin ou Barcelone) ont développé des règles de plus en plus strictes pour contrôler les activités du site spécialisé dans la location et la réservation de logements de particuliers. Dans une longue enquête publiée ce lundi 11 juin, le site d’information Bastamag raconte comment la multinationale a organisé sa contre-attaque auprès des instances européennes.

Airbnb pratique notamment un intense lobbying auprès de la Commission européenne, explique Bastamag, qui cite notamment un récent rapport de l’ONG Corporate Europe observatory. La plateforme a aussi déposé une plainte auprès de la Cour de justice de l’Union européenne, plainte dont le contenu n’a jamais été rendu public.

  • L’enquête est à lire ici.
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale