Les travailleurs des plates-formes à risque, selon les syndicats

Par
Certaines organisations syndicales voient d'un très mauvais oeil l'amendement déposé par La République en marche (LaRem) qui donne la possibilité aux plates-formes de la nouvelle économie de conclure une charte sociale couvrant leurs travailleurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Certaines organisations syndicales voient d'un très mauvais oeil l'amendement déposé par La République en marche (LaRem) qui donne la possibilité aux plates-formes de la nouvelle économie de conclure une charte sociale couvrant leurs travailleurs.