Alstom: le document qui prouve que GE n’a pas tenu ses engagements

Par Guillaume Clerc (Factuel.info)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était une des promesses de l’État français : même si la branche énergie d’Alstom passait sous le contrôle de General Electric (GE), il veillerait à l’avenir et au développement industriel de l’activité en France. Le 4 novembre 2014, un accord était signé entre le gouvernement français et le groupe américain pour formaliser les engagements contractés par GE à la suite du rachat d’Alstom.