En France et au Maroc, enquête sur l’argent du promoteur Tabarot

Après le dépôt d’une plainte visant Roch Tabarot, le frère de la numéro deux de l’UMP, mais aussi Frank Mezzasoma, proche collaborateur de Michèle Tabarot, le parquet de Grasse a demandé l’audition d’une des victimes. Au Maroc, des créanciers ont mis aux enchères pour 11,2 millions d’euros le terrain de Marrakech où Tabarot prévoyait de construire une résidence pour personnes âgées.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est une affaire où les victimes sont en action. En Espagne, au Maroc, et récemment en France, les clients floués par le promoteur immobilier Roch Tabarot, frère de la numéro deux de l’UMP, ont multiplié les actions judiciaires pour récupérer les fonds cachés ou sortis en espèces à l’occasion d’opérations immobilières. En Espagne, ils ont fait bloquer son avion et provoqué son arrestation. Au Maroc, ils ont fait saisir ses comptes bancaires. En France, ils viennent de déposer une plainte pour « escroquerie en bande organisée et blanchiment » contre Roch Tabarot, mais aussi Frank Mezzasoma, ex-associé du promoteur et proche collaborateur de Michèle Tabarot.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal