À Béziers, Ménard s'incline devant une stèle glorifiant l'OAS

Par

Robert Ménard a commémoré samedi, avec son rival UMP, les « massacres d'Oran » du 5 juillet 1962 devant une stèle en l'honneur de quatre fusillés de l'OAS. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Robert Ménard a commémoré samedi les « massacres d'Oran » du 5 juillet 1962 devant une stèle en l'honneur de quatre fusillés de l'OAS. Sur cette stèle figurent les photographies de Dovecar et Piegts, à l'origine de l'assassinat du commissaire d'Alger, de Bastien-Thiry, organisateur de l'attentat manqué contre De Gaulle au Petit-Clamart, et de Degueldre, fondateur des commandos Delta. Quatre homme condamnés à mort par les tribunaux français après la guerre.