Rugy: les contribuables ont aussi enjolivé à grands frais l’appartement du ministre

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chez François de Rugy, il y a la parole et il y a les actes. Alors que l’actuel ministre d’État et ex-président de l’Assemblée nationale prône depuis des années l’exemplarité, la transparence et une meilleure gestion des deniers publics, d’importants travaux de confort ont été menés aux frais du contribuable pour plus de 63 000 euros dans ses appartements privés du ministère de l’écologie, avec des justifications qui interrogent.