Olivier Duhamel: «créer l'opposition» aux dérives xénophobes

Par

L'appel «Nous sommes tous français» recueille désormais plus de 20.000 signatures. L'un de ses initiateurs, Olivier Duhamel, annonce que ce «formidable mouvement» se poursuivra au rythme du calendrier parlementaire avec pour objectif d'empêcher l'adoption d'une loi discriminante envers «les Français d'origine étrangère».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de 20.000 personnes ont signé l'appel «Nous sommes tous français», publié par Mediapart, lancé par le constitutionnaliste Olivier Duhamel et ses quatre cosignataires. Un «formidable mouvement» qui se poursuivra au rythme du calendrier parlementaire, annonce son auteur qui entend empêcher l'adoption d'une loi discriminatoire envers «les Français d'origine étrangère», selon l'expression employée par Nicolas Sarkozy le 30 juillet dans son discours de Grenoble.