Benalla ou le deuxième corps du roi Macron

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il en va du crédit des gouvernants auprès des électeurs comme de la crédibilité des récits aux yeux des lecteurs. Leur confiance est une chose très fragile et le lien ténu qui les unit au récit peut se briser si la crédibilité du narrateur est compromise.