«Souriez, vous êtes Villiers», film choc

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pendant longtemps, chaque matin, Yassine Belattar a parlé à la banlieue de Paris. Chaque matin, sur Générations FM, il a réveillé la banlieue à coups de «émeutier, émeutière pense à ta mère» (lors des émeutes de 2005) ou « carte d’identité, carte de séjour, bonjour! » (le reste du temps). Libre antenne, défouloir party, sa matinale secouait son auditoire (100.000 accros revendiqués), quand d’autres ronronnaient passablement. A 26 ans, Yassine Belattar a déjà eu les honneurs de Libé, du Monde. Sur Canal +, il fut chroniqueur. Cérémonie de remises de prix Hip Hop, il fut le maître. Mi-journaliste, mi-humoriste, talent fou et repartie mitraillette, un pied dedans (show biz), un pied dehors (banlieue), Yassine Belattar papillonne là où le vent le porte.