Migrants: les mots de Cédric Herrou sont-ils une insulte au préfet?

Par Michel Henry

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aix-en-Provence (PACA), envoyé spécial.– Cédric Herrou a-t-il établi un dangereux parallèle revenant à traiter le préfet de collabo ? Ou l’a-t-il invité à réquisitionner des trains pour que des migrants puissent se rendre de la vallée de la Roya à Nice déposer leur demande d’asile ? La cour d’appel d’Aix-en-Provence s’est penchée avec attention mardi sur une petite phrase, écrite de façon maladroite comme son auteur en convient, et qu’il a postée par deux fois sur son compte Facebook, les 12 et 13 juin 2017 : « Peut-être que le préfet des Alpes-Maritimes pourrait s’inspirer des accords avec la SNCF pendant la 2e guerre pour le transport des juifs pour gérer le transport des demandes d’asile… bref. »