Reprise du procès d'UBS pour blanchiment de fraude fiscale

Par
Le tribunal correctionnel de Paris a rejeté jeudi les questions préalables de constitutionnalité (QPC) soulevés par la banque suisse UBS, dont le procès pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et démarchage illicite a donc repris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le tribunal correctionnel de Paris a rejeté jeudi les questions préalables de constitutionnalité (QPC) soulevés par la banque suisse UBS, dont le procès pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et démarchage illicite a donc repris.